eso1205fr-be — Communiqué de presse photo

L’Hélice en nouvelles couleurs

19 janvier 2012

Le télescope VISTA de l’ESO, à l’Observatoire de Paranal au Chili, a pris une nouvelle image splendide de la nébuleuse de l’Hélice. Cette image, prise dans l’infrarouge, révèle les filaments de gaz froid de la nébuleuse, invisibles dans les images prises dans le visible, et met également en évidence un riche arrière-plan d’étoiles et de galaxies.

La Nébuleuse de l’Hélice est l’une des nébuleuses planétaires [1] les plus proches de la Terre et parmi les plus remarquables. Elle se trouve dans la constellation du Verseau, à environ 700 années-lumière de la Terre. Cet objet bizarre s’est formé quand une étoile semblable au Soleil était dans les dernières étapes de sa vie. Incapable de garder ses couches externes, cette étoile a petit à petit éjecté des coquilles de gaz qui ont formé la nébuleuse, avant de devenir une naine blanche, le minuscule point bleu que l’on voit au centre de l’image.

La nébuleuse est elle-même un objet complexe composé de poussière, de matière ionisée ainsi que de gaz moléculaire, dessinant un très beau motif ressemblant à une fleur que fait briller la lumière ultraviolette intense provenant de l’étoile centrale de type naine blanche.

L’anneau principal de l’Hélice mesure environ deux années-lumière de large, ce qui correspond à peu près à la moitié de la distance entre le Soleil et l’étoile qui en est la plus proche.  Toutefois, la matière de la nébuleuse s’étend de l’étoile jusqu’à au moins quatre années-lumière. Ceci est particulièrement clair sur cette image infrarouge puisque le gaz moléculaire rouge est visible pratiquement sur toute l’image.

Alors que le rayonnement des fines extensions de gaz diffus est difficile à voir dans le visible, les détecteurs spéciaux de VISTA, très sensibles à la lumière infrarouge, le captent facilement. Le télescope de 4,1 mètres est également capable de détecter une grande quantité d’étoiles et de galaxies d’arrière-plan.

La vue puissante du télescope VISTA de l’ESO révèle également une structure fine dans les anneaux de la nébuleuse. La lumière infrarouge peut pénétrer la poussière qui obscurcit la vue dans le visible et le gaz ionisé, plus chaud, afin de mettre en évidence l’organisation du gaz moléculaire, plus froid. Les paquets de matière s’assemblent en filaments qui irradient à partir du centre, faisant penser à un feu d’artifice céleste.

Bien qu’ils semblent minuscules, ces filaments d’hydrogène moléculaire, connus sous le nom de globules cométaires ont une taille comparable à notre système solaire. Les molécules qu’ils contiennent peuvent survivre aux radiations de haute énergie émises par les étoiles en train de mourir, précisément parce qu’elles s’assemblent à l’intérieur de ces globules où elles sont protégées par la poussière et le gaz ionisé que l’on peut voir sur les images prises dans le visible. Nous ne savons toujours pas précisément comment ces globules cométaires se sont formés.

Notes

[1] Une nébuleuse planétaire n’a rien à voir avec des planètes. Ce nom, qui peut prêter à confusion, leur a été attribué car beaucoup d’entre elles ressemblent à de petits disques lumineux quand on les observe visuellement et font penser aux planètes du Système Solaire externe comme Uranus et Neptune. La nébuleuse de l’Hélice, également cataloguée comme NGC 7293, est inhabituelle de par sa grande taille, mais elle est aussi très faible quand on l’observe avec un petit télescope.

Plus d'informations

L’année 2012 marque le 50e anniversaire de la fondation de l'Observatoire Européen Austral (ESO). L’ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 40 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel.

Liens

Contacts

Rodrigo Alvarez
Planetarium, Royal Observatory of Belgium
Brussels, Belgium
Tel: +32 2 474 70 50
Email: eson-belgium@eso.org

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT and Survey Telescopes Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1205.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1205fr-be
Nom:Helix Nebula, NGC 7293
Type:• Milky Way : Nebula : Type : Planetary
• X - Nebulae
Facility:Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy

Images

Le regard de VISTA vers la nébuleuse de l'Hélice
Le regard de VISTA vers la nébuleuse de l'Hélice
The Helix Nebula in the constellation of Aquarius
The Helix Nebula in the constellation of Aquarius
Seulement en anglais
Digitized Sky Survey Image of the Helix Nebula
Digitized Sky Survey Image of the Helix Nebula
Seulement en anglais
Infrared/visible light comparison view of  the Helix Nebula
Infrared/visible light comparison view of the Helix Nebula
Seulement en anglais

Vidéos

Zooming into the Helix Nebula
Zooming into the Helix Nebula
Seulement en anglais
An infrared/visible light comparison of views of the Helix Nebula
An infrared/visible light comparison of views of the Helix Nebula
Seulement en anglais
An infrared/visible light comparison of views of the Helix Nebula (unannotated)
An infrared/visible light comparison of views of the Helix Nebula (unannotated)
Seulement en anglais

Image Comparisons

Vue infrarouge/lumière visible de la nébuleuse de l'Hélice
Vue infrarouge/lumière visible de la nébuleuse de l'Hélice

Voir aussi notre