eso1342fr-be — Communiqué de presse institutionnel

La dernière antenne d'ALMA a été livrée

Les 66 antennes d'ALMA équipent à présent l'observatoire

1 octobre 2013

La dernière antenne conçue dans le cadre du projet de Vaste Réseau d’Antennes (Sub-)Millimétrique de l'Atacama (ALMA) vient tout juste d'être livrée à l'Observatoire d'ALMA. L'antenne de douze mètres de diamètre a été construite par le consortium européen AEM. Sa livraison s'inscrit dans le cadre d'un contrat ESO – le plus important à ce jour – portant sur un total de 25 antennes européennes.

Cette 66e antenne est la dernière à être livrée à l'observatoire. L'Amérique du Nord a produit 25 antennes de 12 mètres de diamètre, l'Est Asiatique en a livré 16 (quatre de 12 mètres et douze de 7 mètres de diamètre). D'ici la fin 2013, les 66 antennes radio seront en mesure de capter, avec une précision extrême, des signaux émis dans les domaines (sub-)millimétriques. Ce réseau d'antennes installé sur le Plateau de Chajnantor dans le Désert de l'Atacama, situé au nord du Chili, se comportera comme un seul et unique télescope dont le diamètre pourra atteindre les 16 kilomètres.

L'Observatoire d'ALMA a été inauguré par le Président du Chili, Sebastián Piñera, en mars 2013 (eso1312). Cet événement a marqué l'achèvement des principaux éléments du télescope géant et la transition formelle d'un projet de construction à la réalisation d'un observatoire à part entière.

La livraison de cette dernière antenne complète la phase de construction des antennes d'ALMA [1]. La mise à disposition des scientifiques du réseau de 66 antennes sanctionne le début d'une nouvelle ère de découvertes dans le domaine de l'astronomie. « Il s'agit là d'une étape importante pour l'Observatoire d'ALMA puisqu'elle permet aux astronomes en Europe et ailleurs d'utiliser la pleine puissance du télescope ALMA et de bénéficier de sa pleine sensibilité et de sa surface collectrice complète» nous confie Wolfgang Wild, responsable du projet européen ALMA.

La livraison de la dernière antenne de facture européenne symbolise la pleine réussite du plus gros contrat ESO conclu à ce jour. Le contrat passé avec le Consortium AEM [2] portait sur la conception, la fabrication, le transport et l'intégration in situ des 25 antennes.

ALMA permet aux astronomes de répondre à d'importantes interrogations concernant nos origines cosmiques. Le télescope observe l'Univers à des longueurs d'onde situées dans les domaines millimétrique et submillimétrique, à mi-chemin entre l'infrarouge et les ondes radio. La lumière émise à ces longueurs d'onde provient de certains des objets les plus froids et les plus distants de l'Univers, parmi lesquels des nuages de gaz et de poussière au sein desquels naissent les étoiles et des galaxies lointaines situées aux frontières de l'Univers observable.

L'Univers demeure relativement méconnu aux longueurs d'onde submillimétriques. Et pour cause : ce type d'observation requiert des conditions atmosphériques particulières, une aridité extrême en l'occurrence, cette même aridité qui caractérise le plateau de Chajnantor, ainsi que le déploiement d'un grand nombre d'antennes de vastes dimensions et l'utilisation d'une technologie de détection avancée. Avant même son achèvement, ALMA a fait l'objet d'une utilisation intensive dans le cadre de projets scientifiques. La publication de nombreux résultats scientifiques pour le moins originaux (voir eso1336, eso1334, eso1333, eso1331, eso1325, eso1318, eso1313 et eso1234) a démontré tout son potentiel.

Notes

[1] L'ESO est également en charge de la construction de la Residencia, qui accueillera le personnel visiteur.

[2] Le Consortium AEM est composé de Thalès Alenia Space, société européenne spécialisée dans l'ingénierie industrielle, et de MT-Mechatronics.

Plus d'informations

ALMA est un équipement international pour l'astronomie. Il est le fruit d'un partenariat entre l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie de l'Est en coopération avec la République du Chili. La construction et les opérations d'ALMA sont pilotées par l'ESO pour l'Europe, par le National Radio Astronomy Observatory (NRAO), dirigé par Associated Universities, Inc. (AUI) pour l'Amérique du Nord et par le National Astronomical Observatory of Japan (NAOJ) pour l'Asie de l'Est. L'Observatoire commun ALMA (JAO pour Joint ALMA Observatory) apporte un leadership et un management unifiés pour la construction, la mise en service et l'exploitation d'ALMA.

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Wolfgang Wild
European ALMA Project Manager, ESO
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6716
Email: wwild@eso.org

Stefano Stanghellini
ALMA Antenna Project Manager, ESO
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6570
Email: sstanghe@eso.org

Richard Hook
ESO, Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1342.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1342fr-be
Type:• Unspecified : Technology : Observatory : Facility

Images

La dernière antenne d'ALMA
La dernière antenne d'ALMA
La dernière antenne d'ALMA
La dernière antenne d'ALMA
Les deux dernières antennes d'ALMA de facture européenne
Les deux dernières antennes d'ALMA de facture européenne
The final ALMA antenna is handed over to the observatory
The final ALMA antenna is handed over to the observatory
Seulement en anglais
The final ALMA antenna is handed over to the observatory
The final ALMA antenna is handed over to the observatory
Seulement en anglais

Vidéos

The final ALMA antenna is handed over to the observatory
The final ALMA antenna is handed over to the observatory
Seulement en anglais

Voir aussi notre