eso1411fr-be — Communiqué de presse photo

Choose your language:

Un tueur en série… galactique

2 avril 2014

Cette nouvelle image réalisée par le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres de l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili montre deux galaxies très différentes : NGC 1316 et sa voisine de plus petite taille, NGC 1317. L'une et l'autre galaxie sont très proches spatialement; toutefois, leurs histoires diffèrent radicalement. La petite spirale NGC 1317 a mené une existence paisible, tandis que NGC 1316 a englouti plusieurs autres galaxies et affiche les cicatrices de cette existence tumultueuse.

La structure même de NGC 1316 renferme les traces de son turbulent passé. A titre d'exemples, d'inhabituelles traces de poussière [1] ont été relevées au sein d'une enveloppe d'étoiles de plus grande taille, et des amas globulaires de dimensions inférieures à la moyenne ont été détectés. Ces indices suggèrent que NGC 1316 a vraisemblablement englouti une galaxie spirale riche en poussière il y a quelque trois milliards d'années.

En outre, les conséquences ténues d'effets de marée galactique ont été relevées en périphérie de la galaxie – des restes d'étoiles qui ont été arrachées de leur lieu de naissance et expulsées dans l'espace intergalactique. Ces effets de marée – ou effets gravitationnels sur les orbites d'étoiles – se produisent lorsqu'une autre galaxie s'approche dangereusement. L'ensemble de ces indices plaide en faveur d'un passé tumultueux au cours duquel NGC 1316 a annexé d'autres galaxies, et d'un présent tout autant perturbateur pour son environnement.

NGC 1316 se situe à environ 60 millions d'années lumière de la Terre dans la constellation australe de Fornax (Le Fourneau). Elle porte également l'appellation Fornax A, qui traduit le fait qu'elle constitue la plus importante source d'ondes radio dans la constellation – la quatrième source radio la plus intense du ciel en réalité [2]. Cette émission d'ondes radio résulte de la chute de matière à l'intérieur du trou noir supermassif qui occupe le cœur de la galaxie. Sans doute a-t-il par ailleurs été alimenté par les interactions avec d'autres galaxies. .

Cette nouvelle image riche en détails réalisée par le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres de l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili résulte de la combinaison de multiples images issues des archives de l'ESO. Les observations originales avaient pour objectifs de révéler les détails les plus faibles et d'étudier la désorganisation de cet étrange système galactique.

Cerise sur le gâteau, la nouvelle image ouvre également une fenêtre sur l'Univers lointain, situé bien au-delà des deux galaxies brillantes d'avant-plan. La plupart des tâches floues de faible luminosité qui parsèment l'image trahissent en réalité l'existence de galaxies beaucoup plus distantes – à gauche de NGC 1316 on en voit une concentration particulièrement importante.

Notes

[1] Ces lambeaux de poussière ont fait l'objet d'une photographie détaillée de la part du télescope spatial Hubble du consortium NASA/ESA.

[2] Cela est vrai à la fréquence de 1400 MHz. A d'autres fréquences, l'ordonnancement serait différent. 

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Richard Hook
ESO, Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1411.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1411fr-be
Nom:NGC 1316
Type:• Local Universe : Galaxy : Grouping : Pair
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope

Images

NGC 1316 et 1317 : deux galaxies que tout oppose
NGC 1316 et 1317 : deux galaxies que tout oppose
The galaxy pair NGC 1316 and 1317 in the constellation of Fornax
The galaxy pair NGC 1316 and 1317 in the constellation of Fornax
Seulement en anglais
Wide-field view of the sky around the galaxies NGC 1316 and 1317
Wide-field view of the sky around the galaxies NGC 1316 and 1317
Seulement en anglais

Vidéos

Zoom sur les galaxies NGC 1316 et 1317
Zoom sur les galaxies NGC 1316 et 1317
Vue panoramique sur les galaxies NGC 1316 et 1317
Vue panoramique sur les galaxies NGC 1316 et 1317

Voir aussi notre