eso1440fr-be — Communiqué de presse institutionnel

Feu vert pour la construction de l'E-ELT

4 décembre 2014

Au cours d'une récente réunion, les membres du Conseil, principale instance dirigeante de l'ESO, se sont [1] prononcés en faveur de la construction, en deux étapes, du Télescope Géant Européen (E-ELT). Lors de la première phase, près d'un milliard d'euros seront débloqués afin de couvrir les frais de construction d'un télescope pleinement opérationnel et d'un ensemble de puissants instruments ; la première lumière devrait être acquise à échéance de dix ans. En découleront de considérables découvertes scientifiques dans les domaines des exoplanètes, de la composition en étoiles des galaxies proches et de l'Univers profond. Le plus important contrat de l'histoire de l'ESO sera attribué l'année prochaine ; il concernera le dôme du télescope ainsi que la structure principale.

L'E-ELT consistera en un télescope de 39 mètres de diamètre opérant dans les domaines optique et infrarouge. Il culminera au sommet du Cerro Armazones situé dans le désert chilien de l'Atacama, à une vingtaine de kilomètres du Cerro Paranal qui abrite le Très Grand Télescope de l'ESO. Il  

« La décision du Conseil signifie que le télescope peut désormais entrer dans sa phase de construction : les industriels impliqués dans la construction de l'E-ELT disposent des financements nécessaires et peuvent intervenir selon le planning établi. Les travaux entrepris au sommet du Cerro Armazones ont par ailleurs notablement progressé, et les années à venir seront palpitantes » confie Tim de Zeeuw, Directeur Général de l'ESO.

En juin 2012, le Conseil de l'ESO a approuvé la construction de l'E-ELT à la condition suivante : les contrats d'un montant supérieur à 2 millions d'euros ne pourront être attribués que lorsque le coût total du télescope (1083 millions d'euros estimés en 2012) sera financé à hauteur de 90% - exception faite des travaux d'ingénierie civile in situ, débutés lors de la cérémonie d'inauguration de juin 2014.

A ce stade, 10% du coût total du projet ont été reportés à une seconde phase. L'adhésion de la Pologne à l'ESO a permis de porter l'engagement financier à plus de 90% du coût total de la première phase, qui permettra de disposer d'un E-ELT pleinement opérationnel. D'autres engagements financiers sont attendus de la part de futurs Etats Membres tel le Brésil.

Afin d'éviter l'enfouissement du projet, le Conseil de l'ESO a donné son feu vert à la première phase de construction du télescope de 39 mètres. Le financement porte sur le dôme du télescope et la structure principale – contrat le plus important de l'histoire de l'ESO. Il sera attribué fin 2015 et permettra la construction d'un E-ELT pleinement opérationnel.

Les composants du télescope dont le financement n'est pas encore acquis sont : une partie du système d'optique adaptative ; une partie du travail de l'instrument, les cinq anneaux intérieurs des segments du miroir principal du télescope qui, une fois achevé, comprendra 210 segments de miroir ; et un ensemble de segments de miroir primaire de secours censés augmenter l'efficacité de fonctionnement du télescope à l'avenir. La fabrication de ces composants, dont l'ajournement n'aura aucune incidence sur la formidable moisson de données scientifiques du télescope à l'issue de la première phase, sera approuvée à mesure que des financements supplémentaires seront trouvés – les fonds en provenance du Brésil, futur Etat membre de l'ESO, en feront partie intégrante.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter cette FAQ  ainsi que l'article paru dans la revue Messenger.

“Les fonds d'ores et déjà engagés permettront la construction d'un E-ELT pleinement opérationnel, qui, grâce à une surface collectrice plus grande et à son instrumentation de pointe, constituera le plus puissant des télescopes géant actuellement en cours de conception. Il permettra la caractérisation initiale des exoplanètes de type Terre, l'étude de populations stellaires dans les galaxies proches, ainsi que des observations ultra-fines de l'Univers profond”, conclut Tim de Zeeuw.

 

Notes

[1] Pour être entérinée, la décision requerrait dix votes positifs (sur quatorze). Trois des quatorze votes seront soumis à référendum – ils doivent donc être considérés comme provisoirement positifs et faire l'objet d'une confirmation de la part des autorités de ces trois Etats Membres, avant la réunion du prochain Conseil de l'ESO. Une fois qu’ils seront confirmés la décision du Conseil aura été prise à l’unanimité.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Thierry Botti
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille / Institut Pythéas
Marseille, France
Tel: +33 4 95 04 41 06
Email: thierry.botti@osupytheas.fr

Richard Hook
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Email: rhook@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1440.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1440fr-be
Nom:Extremely Large Telescope
Type:Unspecified : Technology : Observatory
Facility:Extremely Large Telescope

Images

Vue d'artiste du Télescope géant Européen
Vue d'artiste du Télescope géant Européen
Le Conseil de l'ESO approuve la construction de l'E-ELT
Le Conseil de l'ESO approuve la construction de l'E-ELT
Lever de la Lune au-dessus du Cerro Armazones
Lever de la Lune au-dessus du Cerro Armazones
Etat d'avancement des travaux effectués sur le Cerro Armazones
Etat d'avancement des travaux effectués sur le Cerro Armazones
Artist’s impression of the European Extremely Large Telescope
Artist’s impression of the European Extremely Large Telescope
Seulement en anglais
Artist’s impression of the European Extremely Large Telescope
Artist’s impression of the European Extremely Large Telescope
Seulement en anglais
Cerro Armazones seen from the Paranal platform
Cerro Armazones seen from the Paranal platform
Seulement en anglais
Distant view of work on Cerro Armazones
Distant view of work on Cerro Armazones
Seulement en anglais
Work on Cerro Armazones seen from Paranal
Work on Cerro Armazones seen from Paranal
Seulement en anglais
Panoramic view of Cerro Armazones from Paranal
Panoramic view of Cerro Armazones from Paranal
Seulement en anglais
Work on Cerro Armazones makes good progress
Work on Cerro Armazones makes good progress
Seulement en anglais
Cerro Armazones
Cerro Armazones
Seulement en anglais

Vidéos

ESOcast 70: Green Light for E-ELT Construction
ESOcast 70: Green Light for E-ELT Construction
Seulement en anglais
Blowing the lid off Cerro Armazones
Blowing the lid off Cerro Armazones
Seulement en anglais

Voir aussi notre