Photo de la semaine

12 décembre 2011

Le monde d'ALMA de nuit

Cette vue panoramique du plateau Chajnantor, faisant environ 180 degrés allant du Nord (Gauche) vers le Sud (Droite) montre les antennes de l'Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (ALMA) dans un paysage surnaturel. Des objets célestes familiers peuvent être vus dans le ciel nocturne derrière les antennes. Ce ciel nocturne clair comme de l'eau de roche explique pourquoi le Chili est la demeure de non seulement l'ALMA mais également de plusieurs autres observatoires astronomiques. Cette image est juste une partie d'un panorama encore plus grand de Chajnantor.

À l'avant-plan, les antennes d'ALMA de 12 mètres de diamètre sont en pleine action, travaillant en tant qu'un télescope géant, durant les premières phases d'observations scientifiques de l'observatoire. Tout à gauche, un amas de plus petites antennes de 7 mètres sont illuminés. Le croissant de Lune, quoique pas visible sur l'image, émet des ombres obscures sur les antennes.

Dans le ciel au-dessus des antennes, "l'étoile" la plus brillante est en fait Jupiter. La géante gazeux est le troisième objet naturel le plus brillant dans le ciel nocturne après la Lune et Vénus. Le Grand et Petit Nuage de Magellan sont également visibles sur la droite de l'image. Le Grand Nuage de Magellan ressemble à une bouffée de fumée juste au-dessus de l'antenne la plus à droite. Le Petit Nuage de Magellan se trouve haut dans le ciel dans le coin en haut à droite. Les deux "nuages" sont en fait des galaxies naines irregulières, orbitant la Voie Lactée à une distance de 160 000 et 200 000 années lumière respectivement.

Tout à gauche du panorama, légèrement à gauche de l'antenne en avant-plan, se trouve la trace allongée de la galaxie d'Andromède. Cette galaxie, dix fois plus éloignée que les Nuages de Magellan, est la galaxie voisine la plus proche. C'est également la plus grande galaxie dans le Groupe local, un groupe d'environ 30 galaxies qui inclut la notre, et contient environ un billiard d'étoiles, soit deux fois plus que notre Voie Lactée. C'est la seule galaxie visible à l'œil nu. Même si on aperçoit seulement la partie centrale de la galaxie, elle fait en realité environ six fois la taille de la pleine Lune.

Cette photo a été prise par Babak Tafreshi, le plus récent Ambassadeur Photo de l'ESO. Babak est également le fondateur de The World At Night, un programme pour créer et montrer une collection de magnifiques photographies et vidéos time-lapse des plus beaux sites historiques du monde sous les étoiles, planètes et événements célestes.

ALMA est en train d'être construit sur le plateau de Chajnantor à une altitude de 5000 mètres. L'observatoire, qui a commencé des opérations scientifiques en 30 Septembre 2011, consistera de 66 antennes fonctionnant ensemble pour créer un unique télescope géant. Cette installation astronomique internationale, est un partenariat avec l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie de l'Est en coopération avec la République du Chili. La construction et les opérations d'ALMA sont dirigés pour l'Europe par l'ESO, pour l'Amérique du Nord par le National Radio Astronomy Observatory (NRAO), et pour l'Asie de l'Est par le National Astronomical Observatoy of Japan (NAOJ). Le Joint ALMA Observatory (JAO) fournit la direction unifié et le management de la construction, l'activité et les opérations d'ALMA.

 

Liens


5 septembre 2011

Le laser rencontre l'éclair

Le Jeudi 18 Août, le ciel au-dessus du Allgaü Public Observatory dans le sud-ouest de la Bavière était incroyable, le ciel était illuminé par deux très différents phénomènes: l'un étant l'exemple de la technologie avancée et l'autre démontrant la dramatique puissance de la nature.

Lorsque l'ESO testait le nouveau Wendelstein Laser Guide Star en tirant un puissant laser dans l'atmosphère, l'un des intenses orages d'été de la région s'approchait, une démonstration de pourquoi les télescopes de l'ESO sont au Chili et non en Allemagne. Les lourds nuages gris lançait des éclairs tandis que Martin Kornmesser, un artiste visuel pour le département communautaire de l'ESO, a pris des photographies timelapse du test pour l'ESOcast 34. Avec un timing purement dû au hasard cette photo a été prise juste quand l'éclair illuminait le ciel, résultant dans une image spectaculaire que l'on pourrait croire tiré d'un film de science-fiction. Toutefois l'orage était encore loin de l'observatoire, mais on a l'impression que l'éclair se mêle au laser dans le ciel.

Les Laser Guide Star sont des étoiles artificielles créée jusqu'à 90 kilomètres dans l'atmosphère terrestre en utilisant un laser. Les données issues de cette étoile artificielle peuvent être utilisées pour corriger l'effet flou de l'atmosphère durant les observations astronomiques, une technique connue sous le nom d'optique adaptative. Le Wendelstein Laser Guide Star est un nouveau design, combinant le laser avec le petit télescope utilisé pour le lancer en un seul rayon, qui peut être placé sur des télescopes plus grands. 

Le laser dans cette photo est puissant, un rayon de 20 watts, mais la puissance dans l'éclair peut aller jusqu'à un trillion (un million de million) watts, pour juste une fraction de seconde! Peu après que cette photo fut prise, l'orage a atteint l'observatoire, forçant à arrêter les observations pour la nuit. Même si on possède la technologie avancée pour créé des Laser Guide Stars, on est encore sujet aux forces de la nature, surtout la météo!

 

Liens:


8 août 2011

Le sombre ciel et le désert blanc, la neige paie une rare visite à Paranal

Le ciel nocturne au-dessus de Cerro Paranal, la demeure du Very Large Telescope (VLT) de l'ESO, est sombre et possède de nombreuses brillantes étoiles de la Voie Lactée, et des galaxies plus lointaines. Mais c'est rare de voir le contraste entre le sol et le ciel comme on peut le voir dans cette photo qui montre une fine couche de neige blanche avec des points sombres du terrain désertique se trouvant en-dessous.

Cette photo a été prise la semaine dernière, juste avant le lever du Soleil, par l'ambassadeur photo de l'ESO Yuri Beletsky, qui travaille en tant qu'astronome à l'observatoire de La Silla/Paranal. Il a non seulement capturé le beau paysage neigeux de l'Atacama et les dômes du VLT, mais également l'incroyable ciel nocturne. À la gauche du VLT se trouve la trace d'un satellite, et à droite la trace d'un météore.

Cerro Paranal est une montagne de 2600 mètres d'altitude situé dans le désert chilien d'Atacama. C'est un endroit très sec avec une humidité souvent en-dessous de 10 pourcents et une précipitation annuelle de moins de 10 millimètres. La neige, toutefois, tombe occasionnellement dans le désert formant de magnifiques paysages tels que celui-ci.

 

Liens:


9 mai 2011

Sombre ciel nocturne et éclipse de Lune

Une éclipse lunaire totale est un impressionant spectacle mais elle donne également une autre vue: un sombre ciel nocturne sans aucune lumière venant de la Lune. À Cerro Paranal dans le désert d'Atacama au Chili, un des endroits les plus reculés de la planète, l'éloignement de toute pollution lumineuse permet au ciel d'être tellement remarquable durant une éclipse lunaire totale.

Ce panorama, pris par l'ambassadeur photo ESO Yuri Beletsky, montre la vue du ciel étoilé sur le site du Very Large Telescope (VLT) de l'ESO à Cerro Paranal durant une éclipse lunaire totale le 21 Décembre 2010. Le disque rougeâtre de la Lune est visible sur la droite de l'image, tandis que la Voie Lactée forme une arche à travers le paysage nocturne. Une autre lueur est visible autour de la brillante planète Vénus dans le coin en bas à gauche. Ce phénomène, connu sous le nom de lumière du zodiaque, est produite par la lumière du soleil réflechissant la poussière dans le plan des planètes. Elle est si faible qu'elle est normalement cachée par la pollution lumineuse.

Durant une éclipse lunaire totale, l'ombre de la Terre bloque la lumière du Soleil atteignant la Lune. La Lune est encore visible mais a une couleur rougeatre car uniquement le rouge se trouvant à la fin du spectre arrive à atteindre la Lune après avoir été redirigé par l'atmosphère terrestre (La lumière bleue et verte est plus éparpillée).

Un fait intéressant est que la Lune, se trouvant au-dessus de l'un des télescopes unitaires (UT2) a été observée par UT1 de Nuit. UT1 et UT2 sont aussi connus respectivement comme Antu (Voulant dire Soleil en Mapudungun, une des langues native du Chili) et Kueyen (La Lune).


11 avril 2011

Le siège social de l'ESO au coucher du Soleil

Cette photo panoramique montre le siège social de l'Observatoire européen austral à Garching, près de Munich, Allemagne. Cette image montre la vue du toit du bâtiment principal juste après le coucher du Soleil. Ceci est le centre scientifique, technique et administratif des opérations de l'ESO, c'est d'ici que les astronomes conduisent leurs recherches. Les scientifiques, techniciens et membres de l'administration travaillant d'ici viennent de partout mais tous ont un point commun: la passion pour l'astronomie.

L'ESO est la principale organisation astronomique intergouvernementale en Europe et est l'observatoire astronomique le plus productif du monde. l'ESO exploite des télescopes à trois différentes sites d'observation au Chili: La Silla, Paranal et Chajnantor. De plus, Cerro Armazones, près de Paranal a été choisi comme site pour le Télescope Géant Européen (E-ELT).

L'ESO propose des installations de recherche aux astronomes et est supporté par l'Autriche, la Belgique, le Brésil, la République tchèque, le Danemark, la Finlande, la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-bas, le Portugal, la Suède, la Suisse et le Royaume-uni. Le siège social de l'ESO possède cet esprit multiculturel et est le lieu de travail d'astronomes de tout autour du globe.

 

Cette image est disponible en tant qu'image murale dans l'ESOshop.


21 février 2011

Les antennes d'ALMA sous la Voie Lactée

Quatre antennes du Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (ALMA) regardent ver le ciel nocturne étoilé en anticipation pour le travail qui se trouve devant soi. La Lune éclaire la scène sur la droite, tandis que la bande de la Voie Lactée s'étire en haut à gauche.

ALMA est en train d'être construit à une altitude de 5000 mètres sur le plateau de Chajnantor dans le désert d'Atacama au Chili. C'est l'un des endroits le plus sec sur Terre, et cette sécheresse, combinée avec la fine atmosphère de haute altitude offre de superbes conditions pour observer l'Univers dans des longueurs d'onde du millimétrique et du sub-millimétrique. À ces longueurs d'onde, les astronomes peuvent regarder dans les nuages moléculaires qui sont des régions très denses de gaz et de poussière où de nouvelles étoiles naissent lorsque un nuage s'effondre sous sa propre gravité. Pour l'instant, l'Univers reste relativement inexploré dans les longueurs d'ondes sub-millmétriques, donc les astronomes espèrent découvrir de nombreux nouveaux secrets sur la formation d'étoiles, ainsi que les origines des galaxies et des planètes lorsque ALMA sera opérationnel.

Le projet ALMA est un partenariat entre l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie de l'Est en coopération avec la République du Chili.

Cette photo a ete prise par l'ambassadeur photo de l'ESO José Francisco Salgado.

 

Liens:


3 janvier 2011

Une autre journée parfaite à Paranal

Des collines rougeâtres s'étendent en-dessous du ciel bleu exceptionnellement clair qui est typique à l'observatoire ESO de Paranal. Quoique les dômes des télescopes ferment à l'aube et rien ne semble bouger à la surface de ce vaste désert, le Very Large Telescope (VLT) de l'ESO ne se repose jamais. Depuis tôt le matin, une équipe d'ingénieurs et de techniciens ont travaillé dur pour préparer les télescopes et les instruments pour une autre "nuit parfaite".

Cerro Paranal, culminant à 2600 mètres d'altitude se détache au centre de cette vue panoramique, pris en regardant vers le Sud. Ce sommet aplati est la demeure du VLT, l'installation de télescopes optiques et proches infrarouges terrestres le plus avancé au monde. Le VLT a quatre Unit Telescopes (UTs) de 8.2 mètres plus quatre Auxiliary Telescope (ATs) de 1.8 mètres. Dans cette image, seulement deux des coupoles des UTs avec le plus petit VLT Survey Telescope (VST) de 2.6 mètres sont visibles.

À droite de Cerro Paranal, la mer de nuages qui typiquement couvre la côte de l'Océan Pacifique, seulement éloignée de 12 km, est visible à l'arrière-plan. Le courant océanique froid garde typiquement la couche d'inversion thermique de l'atmosphère au-dessous d'une altitude de 1500 mètres, faisant de cet endroit isolé du désert chilien d'Atacama dans le II Région du Chili l'un des sites les plus secs du monde et une fenêtre parfaite sur l'Univers. L'atmosphère ici est extrêmement sec et clair, avec une très faible turbulence, offrant les meilleures conditions pour des observations astronomiques optiques et proches infrarouge.

Pour cette raison, le Cerro Armazones culminant a 3060 mètres d'altitude, situé à 20km à l'Est de Paranal, a été sélectionné pour héberger le futur European Extremely Large Telescope (E-ELT). Avec un miroir primaire de 39 mètres de diamètre , l'E-ELT sera le plus grand œil du monde regardant le ciel.

Cette photo a été prise d'une montagne avoisinante, demeure du Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy (VISTA) de 4.1 mètres. VISTA a commencé ses opérations vers la fin de 2009 et est le télescope le plus récent a être ajouter à l'observatoire ESO de Paranal. VISTA est le plus grand télescope de sondage du monde.

 

Liens:


1 novembre 2010

Le Very Large Telescope regarde vers une distante nébuleuse

Les astronomes utilisant des données du Very Large Telescope (VLT) de l'ESO, à l'observatoire de Paranal au Chili, ont fait une impressionnante composite de la nébuleuse Messier 17, aussi connue sous le nom de nébuleuse Omega ou nébuleuse du Cygne. L'image ressemblant à une peinture montre un vaste nuage de gaz et de poussière illuminé par les intenses radiations des jeunes étoiles.

Cette image montre la région centrale large d'environ 15 années-lumière, quoique la nébuleuse entière est encore plus grande, environ 40 années-lumière au total. Messier 17 est dans la constellation du Sagittaire (L'Archer), à environ 6000 années-lumière. C'est un objectif populaire parmi les les astronomes amateurs qui peuvent obtenir des images de bonne qualité en utilisant de petits télescopes.

Ces profondes observations du VLT ont été faites dans des longueur d'ondes proche de l'infrarouge avec l'instrument ISAAC. Les filtres utilisés était J (1.25 µm, bleu), H(1.6 µm, vert) et K (2.2 µm, rouge). Au centre de l'image est un amas de très jeunes étoiles dont l'intense radiation illumine le gaz d'hydrogène environnant. Vers le bas droit de l'amas est un énorme nuage de gaz moléculaire. Aux longueurs d'onde du visible, des grains de poussière du nuage obscurcissent notre vision, mais en observant en lumière infrarouge, la lueur du gaz d'hydrogène derrière le nuage peut être vu brillant très faiblement à travers. Caché dans cette région, qui a une sombre apparence rougeâtre, les astronomes ont trouvé l'opaque silhouette d'un disque de gaz et de poussière. Même si celui-ci et petit dans l'image, le disque a un diamètre d'environ 20 000 AU, 1 AU étant la distance Terre-Soleil. On pense que ce disque nourrit et est en rotation autour d'une protoétoile centrale, la première étape de la formation d'une nouvelle étoile.

Cette image est disponible en tant qu'image murale dans l'ESOshop.

 

Liens:

  • La recherche faite pour ces observations sont est décrite dans le communiqué de presse ESO  eso0416.

25 octobre 2010

Le ciel étoilé de La Silla

Les étoiles tournent autour du pôle sud céleste durant une nuit à l'observatoire ESO de La Silla au Nord du Chili. Les parties flous sur les traces des étoiles sur la droite sont dû aux Nuages de Magellan, deux petites galaxies avoisinantes à la Voie Lactée. Le dôme que l'on peut voir dans l'image abrite le télescope ESO de 3.6 mètres et héberge HARPS (High Accuracy Radial Velocity Planet Searcher), le principal chasseur d'exoplanètes du monde. Le bâtiment rectangulaire que l'on peut voir au bas droit de l'image contient le télescope TAROT de 0.25 mètres, fabriqué pour réagir très rapidement lorsqu'un sursaut de rayon gamma est détecté. D'autres télescopes de La Silla sont le MPG/ESO télescope de 2.2 mètres et le New Technology Telescope de 3.58 mètres, le premier télescope à avoir utilisé l'optique adaptative, soit le précurseur de tout les grand télescopes modernes. La Silla est la premier site d'observation de l'ESO et est de nos jours encore l'un des principaux observatoires de l'hémisphère Sud. 


20 septembre 2010

Les étoiles brillent au-dessus de Paranal

Après que le Soleil se soit couché à l'observatoire ESO de Paranal tout devient sombre, mais le ciel noir est tacheté de glorieuses myriades d'étoiles étincelantes. Cette exposition de 15 secondes prouve la clarté du ciel au-dessus de Paranal. Situé haut dans le désert d'Atacama au Chili loin de toute source de pollution lumineuse, durant une claire nuit sans Lune il est possible de voir son ombre créé par la seule lumière de la Voie Lactée.

Selon l'artiste visuel et ambassadeur photo de l'ESO José Francisco Salgado, "Les cieux à Paranal font partis des plus sombres que j'ai jamais photographié. J'adore photographier les observatoires et à Paranal c'est incroyable comment on peut encore voir uniquement avec la lumière des étoiles et du zodiaque!"

Dans cette image, les étoiles de la Voie Lactée semble descendre du dôme ouvert du télescope. La partie la plus brillante, proche du télescope, est la nébuleuse de la Carène (NGC 3372) qui contient certaines des plus grandes étoiles dans notre galaxie (Par exemple eso0905 et eso1031). Près du haut de l'image se trouvent les étoiles de la Croix du Sud. Cette constellation, et celle de la Carène, sont situées dans le ciel austral et est pour cela invisible des latitudes au Nord de l'équateur.

Le télescope dans cette image est le quatrième Auxiliary Telescope de 1.8 mètres, faisant parti du Very Large Telescope Interferometer (VLTI). Le VLTI consiste de quatre Unit Telescopes de 8.2 mètres et de quatre Auxiliary Telescopes ayant des miroirs de 1.8 mètres. Grâce à la taille de ces télescopes, leur technologie de pointe et les excellentes conditions du site, ce n'est pas un hasard que Paranal est considéré  comme l'observatoire en lumière visible le plus avancé du monde.


6 septembre 2010

Un laser vers le centre de la Voie Lactée

Au milieu d'Août 2010 l'ambassadeur photo de l'ESO Yuri Beletsky a pris cette étonnante photo à l'observatoire ESO de Paranal. Un groupe d'astronomes observait le centre de la Voie Lactée en utilisant l'installation d'étoile laser guide à Yepun, l'un des quatres Unit Telescope du Very Large Telescope (VLT).

Le laser de Yepun traverse le majestueux ciel austral et créé une étoile artificielle à une altitude de 90km, haut dans la mésosphère terrestre. Le Laser Guide Star (LGS) fait parti du système d'optique adaptative du VLT et est utilisé comme une référence pour corriger les effets flous de l'atmosphère sur les images. La couleur du laser est choisie précisément pour exciter une couche de sodium se trouvant dans les couches supérieurs de l'atmosphère, on peut reconnaitre la couleur familière des lampes à sodium des éclairages de rue. Cette couche d'atomes de sodium est probablement un reste des météorites entrant l'atmosphère terrestre. Lorsqu'il est excité par le laser, les atomes commencent à briller, formant un petit point lumineux qui peut être utilisé comme une étoile artificielle de référence pour l'optique adaptative. En utilisant cette technique, les astronomes peuvent obtenir des observations plus nettes. Par exemple, lorsqu'ils regardent vers le centre de la Voie Lactée, les chercheurs peuvent mieux enregistrer le cœur galactique, où un trou noir central supermassif, entouré par des étoiles orbitant proche, avale le gaz et la poussière.

La photo, qui a été choisie comme "Astronomy Picture of the Day" pour le 6 Septembre 2010 et "Wikimedia Picture of the Year 2010" a été pris avec une lentille grand angle qui couvre environ 180 degrés du ciel.

 

Cette image est disponible en tant qu'image murale dans l'ESOshop.


2 août 2010

Chasseurs d'exoplanète à La Silla

Dans la recherche pour de nombreux mondes, peu de télescopes ont eu autant de succès que le télescope de 3.6 mètres de l'ESO et le télescope Suisse Leonhard Euler de 3.6 mètres, tous les deux représentés dans cette image.

Le télescope de 3.6 mètres est la demeure de HARPS (High Accuracy Radial Velocity Planet Searcher), un spectrographe avec une précision sans précèdent et détenteur de nombreux records dans le domaine de la recherche d'exoplanètes, y compris la découverte de la plus légère et la plus petite exoplanète jamais mesurée. Avec HARPS, le télescope Leonhard Euler a permis aux astronomes de trouver que six exoplanètes d'un groupe de 27 était en orbite dans la direction opposée à la rotation de leur étoile hôte, donnant un sérieux et inattendu défi au théories actuelles sur la formation de planète.

À 2400 mètres d'altitude dans la partie sud du désert chilien d'Atacama, La Silla était le premier site d'observation de l'ESO. A part les télescopes de 3.6 mètres, il héberge également le New Technology Telescope (NTT) et le télescope MPG/ESO de 2.2 mètres ainsi que d'autres télescopes nationaux plus petits.


8 février 2010

Vue d'oiseau du Very Large Telescope

Un oiseau planant au-dessus du désert isolé d'Atacama au Nord du Chili, probablement le désert le plus sec du monde, peut être surpris de se retrouver au-dessus du Very Large Telescope (VLT) de l'ESO à Paranal. L'installation astronomique terrestre la plus évoluée au monde, le site héberge quatre Unit Telescope de 8.2 mètres, quatre Auxiliary Telescope de 1.8 mètres, le VLT Survey Telescope (VST), et le Visible et Infrared Survey Telescope for Astronomy de 41 mètres, pouvant être vu sur le sommet de la montagne avoisinante à partir de la plate-forme principale.

Cette vue aérienne montre également d'autres structures, y compris la salle de contrôle de l'observatoire, sur l'avant de la plate-forme principale.


9 novembre 2009

Une vue panoramique unique à 360 degrés du ciel austral

La Voie Lactée forme une arche sur ce panorama unique à 360 degrés du ciel nocturne au-dessus de Paranal, demeure du Very Large Telescope de l'ESO. Cette image a été faite à partir de 37 photos individuelles avec une durée d'exposition totale d'environ 30 minutes, prises durant les heures matinales. La Lune se lève alors que la lumière du zodiaque brille au-dessus d'elle, pendant ce temps la Voie Lactée traverse le ciel du côté opposé à l'observatoire.

Les dômes ouverts des télescopes de l'observatoire terrestre le plus avancé au monde sont tous visible sur l'image: les quatres plus petits 1.8 mètres Auxiliary Telescopes qui peuvent être utilisés ensembles en interférométrie, et les quatres géants 8.2 mètres Unit Telescopes. À la droite de l'image et en-dessous de l'arche de la Voie Lactée, deux de nos voisins galactiques, le Petit et le Grand Nuage de Magellan, peuvent être vus.

Un étonnant tour virtuel est disponible ici.


12 octobre 2009

Tôt le matin sur Paranal

Ce panorama exceptionnel montre la plateforme d'observation du Very Large Telescope de l'ESO à Cerro Paranal au Chili. Prise tôt dans la matinée avec la lune encore haute dans le ciel, l'air paisible et la tranquilité sont mis en contraste avec l'activité frénétique à l'observatoire. Les quatres Unit Telescopes géant de 8.2 mètres du VLT sont en train de viser des objets célèste spécifiques, aidant les astronomes dans leur quête journalière à comprendre les mystères de l'univers. Un laser est tiré de l'Unit Telescope 4, Yepun, pour aider le système d'adaptivité optique du télescope, et neutraliser l'effet flou que donne l'atmosphère, permettant ainsi d'obtenir des images très précises. Pendant ce temps, trois des quatres 1.8 mètres Auxiliary Telescopes travaillent ensemble en interférométrie pour obtenir une vue encore plus detaillée d'un objet cosmique.

Un QuickTime VR est également disponible ici.


14 avril 2009

L'observatoire de Paranal et le volcan Llullaillaco

Cette merveilleuse photo aérienne de la demeure du Very Large Telescope (VLT) de l'ESO, montre pleinement la superbe qualité du site d'observation. À l'avant-plan, on peut voir l'observatoire de Paranal, situé à une altitude de 2600 mètres sur le mont Paranal au Chili. Dans l'arrière-plan, on peut voir le sommet enneigé de 6720 mètres d'altitude du volcan Llullaillaco, situé à 190km plus au Sud à la frontière de l'Argentine. Cette image est une preuve de la superbe qualité de l'air et des conditions idéales pour l'observation dans cet endroit isolé.

Les dômes des quatre télescopes géant de 8.2 mètres sont clairement visibles, avec le bâtiment de contrôle en avant-plan, où les astronomes font leurs observations. Prise il y a quelques années, la photo ne montre pas les Auxiliary Telescopes et le futur VST Survey Telescope  


25 novembre 2008

Panorama du coucher du soleil au-dessus de Paranal

Le Very Large Telescope (VLT) situé sur Cerro-Paranal à 2600 m d'altitude est le premier site utilisé par l'ESO pour les observations en lumière visible et l'infrarouge. Il est situé dans le desert d'Atacama au Chili. Les 4 télescopes unitaires (UT) de 8.2 m de diamètre peuvent être operés individuellement grâce à leur large collection d'instruments et ont déjà réalisé des découvertes scientifiques étonnantes.

Le VLT offre la possibilité de combiner de facon cohérente la lumiere des 4 UTs pour etre utilisée en interféromètre. Le VLTI avec ces instruments permet d'effectuer des images de quelques mill-arcseconde ainsi que  l'astrometrie d'une précision de 10 micro-arcescond. En plus des quatres télescopes de 8.2m , le VLTI utilise 4 telescopes auxilliaires (AT) de 1.8 m de diamètre ce qui permet d'augmenter les capacités d'imagerie et d'observer toute l'année.

L'emplacement du dôme à venir du VLT "survey" télescope (2.6 m de diamètre) est visible au centre du panorama.


7 juillet 2008

APEX à Chajnantor

Alors que ALMA est encore en construction, les astronomes font déjà de l'astronomie au millimètre et submillimètre à Chajnantor avec le Atacama Pathfinder Experiment (APEX). C'est un télescope nouvelle-téchnologie de 12 mètres, basé sur un prototype d'antenne ALMA et se trouvant sur le site d'ALMA. Cela a changé l'optique et augmenté la précision de la surface de l'antenne. Il est construit pour pouvoir profiter de l'excellent ciel transparent tout en travaillant sur des longueurs d'ondes allant de 0.2 a 1.4 mm.

Cette image est disponible en tant qu'image murale à l'ESOshop.


26 mai 2008

Des traces d'étoiles au-dessus de Paranal

Le ciel tournant au-dessus du Very Large Telescope à Paranal. Cette longue expositions montre les étoiles tournant autour des pôles célestes austral (gauche) et boréal (droite), l'équateur céleste étant au milieu de la photo, où les étoiles semblent bouger en ligne droite. Les mouvements des télescopes du VLT sont également visibles.


24 décembre 2007

La galaxie du trio de la Fée

En utilisant le Very Large Telescope de l'ESO, une équipe internationale d'astronomes a découvert un cas rare de trois galaxies se fusionnant. Ce système, que les astronomes nomment "L'Oiseau", quoique ressemblant à une fée, est composé de deux massives galaxies en spirale et une troisième galaxie irrégulière.

Dans cette image, une exposition de la bande K de 30 minutes du VLT/NACO a été combiné avec l'archive des bandes B et I du HST/ACS pour produire cette image trois-couleurs de système interagissant de "L'Oiseau". L'image NACO a permis aux astronomes de non seulement voir les deux galaxies précédemment connues, mais d'identifier une troisième galaxie irrégulière assez massive qui semble former des étoiles à un rythme frénétique.


« Précédent 1 | 2 | 3  
Affiche de 41 à 60 de 60
Bookmark and Share

Voir aussi notre