eso0926fr-ch — Communiqué de presse photo

Choose your language:

Un aigle aux proportions cosmiques

16 juillet 2009

Aujourd’hui, l’ESO a publié une nouvelle et éblouissante image du ciel autour de la nébuleuse de l’Aigle, une nurserie stellaire où les jeunes étoiles sculptent d’immenses colonnes de gaz et de poussière.

Située à 7 000 années-lumière de la Terre, dans la direction de la constellation du Serpent, la nébuleuse de l’Aigle est une éblouissante nurserie stellaire, une région de gaz et de poussière où les jeunes étoiles sont actuellement en train de se former et où un amas d’étoiles massives et chaudes, NGC 6611, vient juste de naitre. La puissante lumière et les vents forts provenant des ces étoiles massives nouvellement arrivées est en train de façonner des piliers d’une année-lumière de long, visibles sur cette image se détachant en partie sur le fond lumineux de la nébuleuse. La nébuleuse, pour sa part, a une forme qui évoque vaguement un aigle, avec les piliers centraux qui seraient les serres.

L’amas d’étoiles a été découvert par l’astronome suisse Jean Philippe Loys de Chéseaux, en 1745-46. Il a été redécouvert de manière indépendante vingt ans plus tard par le chasseur de comètes français, Charles Messier qui l’inclut dans son célèbre catalogue sous le numéro 16 et remarqua que les étoiles étaient entourées par une faible lueur. La nébuleuse de l’aigle a obtenu son statut d’icône en 1995, quand ses piliers ont été dépeints dans une célèbre image prise par le télescope spatial NASA/ESA Hubble. En 2001, le très grand télescope (le VLT) de l’ESO a réalisé une autre image époustouflante de cette nébuleuse (ESO 0142) dans le proche infrarouge, offrant aux astronomes une vue pénétrante à travers la poussière obscurcissante montrant clairement les étoiles en formation dans les piliers.

La nouvelle image, obtenue avec la caméra WFI (Wide Field Imager) installée au foyer du télescope MGP/ESO de 2,2 mètres de diamètre à l’Observatoire de La Silla, au Chili, couvre un zone du ciel aussi grande que la pleine Lune et est environ 15 fois plus étendue que l’image précédentes prise avec le VLT et 200 fois plus grande que la célèbre image prise par Hubble dans la lumière visible. Il est maintenant possible de voir l’ensemble de la région environnant les piliers de manière très détaillée.

Les « Piliers de la Création » se trouvent au milieu de l’image, avec l’amas de jeunes étoiles, NGC 6611, situé au dessus et sur la droite. Un autre fameux pilier photographié par Hubble se trouve au centre gauche de l’image.

Des structures semblables à des doigts émergent du vaste mur de gaz froid et de poussière du nuage, ressemblant assez à des stalagmites surgissant du sol d’une grotte. A l’intérieur du nuage, le gaz est suffisamment dense pour s’effondrer sous son propre poids, formant ainsi de nouvelles étoiles. Ces colonnes de gaz et de poussière, longue d’une année-lumière, sont simultanément sculptées, illuminées et détruites par l’intense radiation ultraviolette provenant des étoiles massives de NGC 6611, le jeune amas d’étoiles adjacent. Dans à peine quelques millions d’années – un simple battement de paupière pour l’œil universel- ils auront disparu pour toujours.

Plus d'informations

L’ESO - l’Observatoire Européen Austral - est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et l’observatoire astronomique le plus productif au monde. L’ESO est soutenu par 14 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L’ESO conduit d’ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l’astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d’importantes découvertes scientifiques. L’ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l’organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L’ESO gère trois sites d’observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. A Paranal, l’ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l’observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde. L’ESO est le partenaire européen d’ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L’ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d’un télescope européen géant – l’E-ELT- qui disposera d’un miroir primaire de 42 mètres de diamètre et observera dans le visible et le proche infrarouge. L’E-ELT sera « l’œil tourné vers le ciel » le plus grand au monde.

Contacts

Dr. Martin Steinacher
ESO Science Outreach Network
Tel: +41 31 324 23 82
Email: martin.steinacher@sbf.admin.ch

Henri Boffin
ESO
Garching, Germany
Tel: +49 89 3200 6222
Email: hboffin@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso0926.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso0926fr-ch
Legacy ID:PR 26/09
Nom:Eagle Nebula
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope, Very Large Telescope

Images

La nébuleuse de l'Aigle
La nébuleuse de l'Aigle
Digitized Sky Survey Image of the Eagle Nebula
Digitized Sky Survey Image of the Eagle Nebula
Seulement en anglais

Vidéos

Into the Eagle Nebula
Into the Eagle Nebula
Seulement en anglais
Pan over the Eagle Nebula
Pan over the Eagle Nebula
Seulement en anglais
VLT, WFI and Hubble observations of the Eagle Nebula
VLT, WFI and Hubble observations of the Eagle Nebula
Seulement en anglais

Voir aussi notre