eso1231fr-ch — Communiqué de presse photo

Choose your language:

Un tourbillon bleu dans la rivière

Une galaxie tranquille héberge de violents événements

1 août 2012

Une nouvelle image prise avec le très grand télescope (VLT) de l’ESO montre la galaxie NGC 1187. Cette impressionnante galaxie spirale se situe à 60 millions d’années-lumière de la Terre dans la constellation de l’Eridan. NGC1187 a été le théâtre de deux explosions de supernova au cours des trente dernières années, la dernière ayant eu lieu en 2007. Cette image de la galaxie est la plus détaillée réalisée à ce jour.

La galaxie NGC 1187 [1] est vue pratiquement de face sur cette nouvelle image du VLT qui nous donne une très bonne vue de sa structure spirale. Près d'une demi-douzaine de bras spiraux proéminents sont visibles, chacun contenant une grande quantité de gaz et de poussière. Les structures dans les tons bleus se trouvant dans les bras spiraux indiquent la présence de jeunes étoiles nées des nuages de gaz interstellaires.

En regardant vers les régions centrales, on peut voir le rayonnement jaune du bulbe de la galaxie. Cette partie de la galaxie et majoritairement composée de vieilles étoiles, de gaz et de poussière. Dans le cas de NGC 1187, au lieu d'avoir un bulbe rond, il y a une subtile barre centrale. Ce genre de barre est supposé agir comme un mécanisme qui achemine le gaz des bras spiraux vers le centre, augmentant la formation stellaire.

Autour des bords extérieurs de la galaxie, beaucoup de galaxies bien moins lumineuses et beaucoup plus lointaines peuvent être vues. Certaines brillent même directement à travers le disque de NGC1187 lui-même. Leurs teintes principalement rougeâtres contrastent avec les amas d'étoiles bleus pales de la galaxie plus proche.

NGC 1187 semble tranquille et immuable, mais elle a été le théâtre de deux explosions de supernova depuis 1982. Une supernova est une violente explosion stellaire, résultant de la mort d'une étoile massive ou d'une naine blanche dans un système binaire [2]. Les supernovae sont parmi les événements les plus énergétiques de l'Univers et sont si brillantes que souvent, elles éclipsent brièvement une galaxie entière avant de disparaître progressivement sur plusieurs semaines voire plusieurs mois. Durant cette courte période, une supernova peut émettre autant d'énergie que le Soleil est supposé en émettre au cours de sa vie entière.

En octobre 1982, la première supernova observée dans NGC 1187 – SN 1982R [3] a été découverte à l'Observatoire de la Silla de l'ESO et, plus récemment, en 2007, l'astronome amateur Berto Monard, en Afrique du Sud, a repéré une autre supernova dans la galaxie – SN 2007Y. Une équipe d'astronomes à ensuite réalisé une étude détaillée et contrôlé SN 2007Y sur environ un an en utilisant de nombreux télescopes différents [4]. Cette image de NGC 1187 a été réalisée à partir d'observations faites dans le cadre de cette étude et la supernova peut être vue, longtemps après le moment où sa lumière était la plus intense, proche du bas de l'image.

Ces données ont été obtenues en utilisant l'instrument FORS1 installé au foyer du VLT de l'ESO à l'Observatoire de Paranal au Chili.

Notes

[1] Cette galaxie a été découverte en Angleterre par William Herschel en 1784.

[2] Un type d’explosion de supernova se produit à la fin de la vie d’une étoile massive – des étoiles dont la masse est supérieure à huit masses solaires – quand la source énergétique de son noyau est épuisée et que l’étoile n’est plus capable de compenser l’effondrement gravitationnel, produisant une explosion violente. Sinon, une explosion de supernova peut aussi se produire dans un système d’étoile binaire dans lequel une naine blanche de carbone et d’oxygène absorbe de la matière de sa compagne stellaire de plus grande masse.

[3] L’Union Astronomique internationale a la responsabilité de nommer les supernovae après leur découverte. Le nom est composé de l’année de la découverte, suivi d’une ou deux lettres. Les 26 premières supernovae de l’année ont une lettre en capitale comprise entre A et Z. Les supernovae suivantes sont nommées avec deux lettres en minuscule.

[4] Des informations complémentaires sur SN 2007Y sont disponibles dans un article de Stritzinger et al.

Plus d'informations

L'année 2012 marque le 50e anniversaire de la création de l'Observatoire Européen Austral (ESO). L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 40 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ». 

Liens

Contacts

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT and Survey Telescopes Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1231.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1231fr-ch
Nom:NGC 1187
Type:• Local Universe : Galaxy : Type : Spiral
Facility:Very Large Telescope

Images

L’image de la galaxie spirale NGC 1187 prise par le VLT
L’image de la galaxie spirale NGC 1187 prise par le VLT
L’image de la galaxie spirale NGC 1187 prise par le VLT (annotée)
L’image de la galaxie spirale NGC 1187 prise par le VLT (annotée)
La galaxie spirale NGC 1187 dans la constellation de l'Eridan
La galaxie spirale NGC 1187 dans la constellation de l'Eridan
Image à grand champ du ciel autour de la galaxie spirale NGC 1187
Image à grand champ du ciel autour de la galaxie spirale NGC 1187

Vidéos

Zoom sur la galaxie spirale NGC 1187
Zoom sur la galaxie spirale NGC 1187
Voyage panoramique à travers une nouvelle image de la galaxie spirale NGC 1187 prise par le VLT
Voyage panoramique à travers une nouvelle image de la galaxie spirale NGC 1187 prise par le VLT

Voir aussi notre