eso1235fr-ch — Communiqué de presse photo

Un amas avec un secret

5 septembre 2012

Une nouvelle image réalisée à l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili montre le spectaculaire amas d’étoiles Messier 4. Cette « boule » composée de dizaines de milliers d’étoiles âgées est l’un des amas globulaires les plus proches de la Terre et parmi les plus étudiés. Une récente étude a révélé que l’une de ses étoiles a des propriétés étranges et inattendues, possédant apparemment le secret de la jeunesse éternelle.

Plus de 150 amas globulaires datant du lointain passé de l'Univers sont en orbite autour de La Voie Lactée, notre galaxie (eso1141). L'amas Messier 4 (aussi appelé NGC 6121), dans la constellation du Scorpion, est l'un des plus proches de la Terre. Cet objet lumineux peut facilement être observé avec des jumelles, à proximité de la lumineuse étoile rouge Antarès et avec un petit télescope d'amateur on peut voir quelques-unes de ses étoiles.

Cette nouvelle image de l'amas réalisée avec la caméra WFI (Wide Field Imager) sur le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres à l'Observatoire de La Silla de l'ESO révèle bien plus d'étoiles parmi les dizaines de milliers de l'amas, présenté sur cette image avec en arrière-plan la Voie Lactée.

Les astronomes ont également étudié de nombreuses étoiles de l'amas de manière individuelle en utilisant des instruments du VLT de l'ESO. En décomposant la lumière des étoiles dans ses différentes couleurs, ils peuvent déduire leur composition chimique et leur âge.

Les nouveaux résultats concernant les étoiles dans Messier 4 ont été surprenants. Les étoiles des amas globulaires sont âgées et ne sont de ce fait pas supposées être riches en éléments chimiques les plus lourds [1]. C'est effectivement ce qui a été trouvé, mais dans une récente campagne d'observation, une des étoiles s'est également révélé avoir bien plus de lithium, un élément léger rare, que ce que l'on attendait. L'origine de ce lithium est mystérieuse. Normalement, cet élément est progressivement détruit au cours des milliards d'années de la vie de l'étoile, mais cette étoile parmi des milliers semble avoir le secret de la vie éternelle. Elle a soit réussi à conserver son lithium original, soit trouvé un moyen de s'enrichir en lithium récemment conçu.

Cette image de la caméra WFI donne une large vue de l'amas et de son riche environnement. Une image complémentaire et plus détaillée de la seule région centrale, réalisée par le télescope spatial NASA/ESA Hubble, a également été diffusée cette semaine dans le cadre de la série « l'image de la semaine d'Hubble ». 

Notes

[1] La plupart des éléments chimiques plus lourds que l'hélium sont créés dans les étoiles puis dispersés dans le milieu interstellaire à la fin de leur vie. Cette matière enrichie forme alors les briques élémentaires des futures générations d'étoiles. Par conséquent, les très vieilles étoiles telles que celles des amas globulaires stellaires, qui se sont formées avant que l'enrichissement conséquent du milieu interstellaire ne se produise, ont une plus faible quantité d'éléments les plus lourds si on les compare aux étoiles telles que le Soleil qui se sont formées plus tard. 

Plus d'informations

L'année 2012 marque le 50e anniversaire de la création de l'Observatoire Européen Austral (ESO). L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 40 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ». 

Liens

Contacts

Nicolas Cretton
ESO Science Outreach Network
Savosa, Switzerland
Tel: +41 91 81 53 811
Email: eson-switzerland@eso.org

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT & Survey Telescopes Press Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1235.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1235fr-ch
Nom:M 4, Messier 4, NGC 6121
Type:• Milky Way : Star : Grouping : Cluster : Globular
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope
Science data:2012A&A...539A.157M

Images

L’amas globulaire Messier 4
L’amas globulaire Messier 4
L’amas globulaire  Messier 4 dans la constellation du Scorpion
L’amas globulaire Messier 4 dans la constellation du Scorpion
Vue à grand champ du ciel autour de l’amas globulaire Messier 4
Vue à grand champ du ciel autour de l’amas globulaire Messier 4
Image du centre de Messier 4 réalisée par le télescope spatial NASA/ESA Hubble
Image du centre de Messier 4 réalisée par le télescope spatial NASA/ESA Hubble
L’amas globulaire d’étoiles Messier 4 et l’emplacement d’une curieuse étoile
L’amas globulaire d’étoiles Messier 4 et l’emplacement d’une curieuse étoile

Vidéos

Zoom sur l’amas globulaire Messier 4
Zoom sur l’amas globulaire Messier 4
Voyage panoramique au travers de l’amas globulaire Messier 4
Voyage panoramique au travers de l’amas globulaire Messier 4

Voir aussi notre