eso1306fr-ch — Communiqué de presse photo

Choose your language:

Les ailes de la nébuleuse de la Mouette

6 février 2013

Cette nouvelle image de l’ESO montre une partie d’un nuage de poussière et de gaz brillant appelé la nébuleuse de la Mouette. Ces fins nuages rouges constituent une partie des « ailes » de cet oiseau céleste et cette image révèle un étrange mélange de nuages sombres et de nuages lumineux rouges, se faufilant entre des étoiles brillantes. Cette nouvelle image a été réalisée avec la caméra WFI du télescope MPG/ESO de 2,2 mètres à l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili.

S'étendant le long de la frontière entre les constellations du Grand Chien et de la Licorne dans le ciel austral, la nébuleuse de la Mouette est un énorme nuage composé principalement d'hydrogène. C'est un bon exemple de ce que les astronomes appellent une région HII. De jeunes étoiles chaudes se forment dans ce nuage et leur intense rayonnement ultraviolet provoque le rougeoiement brillant du gaz environnant.

La teinte rougeâtre sur cette image est un signe révélateur de la présence d'hydrogène ionisé [1]. La nébuleuse de la Mouette, plus formellement appelée IC 2177, est un objet complexe dont la forme composée de trois grands nuages de gaz rappelle celle d'un oiseau. Le nuage Sharpless 2-292 (eso1237) constitue la « tête ». Cette nouvelle image montre une partie de Sharpless 2-296, qui contient les grandes « ailes » et Sharpless 2-297 est un petit ajout compact à l'extrémité de « l'aile » droite de la mouette [2].

Ces objets sont tous répertoriés dans le catalogue de nébuleuses Sharpless, une liste de plus de 300 nuages de gaz lumineux constituée par l'astronome Américain Stewart Sharpless dans les années 1950. Avant de publier ce catalogue, Sharpless était un étudiant diplômé de l'Observatoire Yerkes à proximité de Chicago aux USA, où, avec ses collègues, il publiait des travaux d'observation qui ont permis de montrer que la Voie Lactée est une galaxie spirale dotée de très grands bras courbes.

Les galaxies spirales peuvent contenir des milliers de régions HII, pratiquement toutes concentrées le long de leurs bras spiraux. La nébuleuse de la Mouette se trouve dans l'un des bras spiraux de la Voie Lactée. Mais ce n'est pas le cas pour toutes les galaxies ; alors que les galaxies irrégulières doivent contenir des régions HII, celles-ci sont réparties au travers de la galaxie, et le cas des galaxies elliptiques est encore différent - semblant ne pas avoir du tout de régions de ce type. La présence de régions HII indique qu'une formation stellaire active est toujours en cours dans une galaxie.

Cette image de Sharpless 2-296 a été réalisée avec la camera WFI (Wide Field Imager), une grande caméra installée sur le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres à l'observatoire de La Silla de l'ESO, au Chili. Elle montre seulement une petite partie de la nébuleuse, un grand nuage formant de manière très active des étoiles chaudes en son sein. Le cliché montre Sharpless 2-296 illuminé par plusieurs jeunes étoiles particulièrement brillantes. Il y a beaucoup d'autres étoiles éparpillées au travers de cette région, dont une si brillante qu'elle semble être de manière flagrante « l'œil » de la mouette sur les images du complexe tout entier.

Les images à grand champ de cette région du ciel montrent une multitude d'objets astronomiques intéressants. Les jeunes étoiles brillantes de la nébuleuse font partie de la région voisine de formation d'étoiles CMa R1, dans la constellation du Grand Chien, remplie de jeunes étoiles et d'amas brillants. Egalement proche de la nébuleuse de la Mouette, se trouve la nébuleuse du casque de Thor, un objet photographié avec le VLT de l'ESO à l'occasion du 50e anniversaire de l'ESO, le 5 octobre 2012 avec l'aide de Brigitte Bailleul – gagnante du concours Tweeter « Votre Chemin vers le VLT ! » (eso1238a).

Notes

[1] Les astronomes utilisent le terme HII pour parler de l’hydrogène ionisé et HI pour l’hydrogène atomique. Un atome d’hydrogène est composé d’un électron lié à un proton, mais dans le gaz ionisé les atomes sont décomposés entre des électrons libres et des ions positifs, qui dans ce cas sont seulement de simples  protons.

[2] Ces objets sont officiellement désignés par Sh 2-292, Sh 2-296, et Sh 2-297 dans la base de données astronomique SIMBAD.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Nicolas Cretton
ESO Science Outreach Network
Savosa, Switzerland
Tel: +41 91 81 53 811
Email: eson-switzerland@eso.org

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT & Survey Telescopes Press Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1306.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1306fr-ch
Nom:IC 2177, Seagull Nebula
Type:• Milky Way : Nebula : Type : Star Formation
• Milky Way : Nebula : Appearance : Emission : H II Region
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope

Images

Le nuage brillant Sharpless 2-296, une partie de la nébuleuse de la Mouette
Le nuage brillant Sharpless 2-296, une partie de la nébuleuse de la Mouette
La nébuleuse de la Mouette, aux frontières des constellations de la Licorne et du Grand Chien
La nébuleuse de la Mouette, aux frontières des constellations de la Licorne et du Grand Chien
Image à grand champ de la nébuleuse de la Mouette entière (IC 2177)
Image à grand champ de la nébuleuse de la Mouette entière (IC 2177)

Vidéos

Zoom sur les ailes de la nébuleuse de la Mouette
Zoom sur les ailes de la nébuleuse de la Mouette
Panorama d’une partie de la nébuleuse de la Mouette
Panorama d’une partie de la nébuleuse de la Mouette

Voir aussi notre