eso1420fr-ch — Communiqué de presse photo

Choose your language:

Un cocon d'étoiles sculpté et détruit par son ingrate progéniture

2 juillet 2014

Peu connu, le nuage de gaz et de poussière cosmiques baptisé Gum 15 donne naissance et abrite de jeunes étoiles chaudes. Magnifiques et cruelles à la fois, ces étoiles façonnent la nébuleuse dont elles sont issues et, à mesure qu'elles progressent vers l'âge adulte, provoquent sa destruction.

Cette image a été acquise dans le cadre du programme Joyaux Cosmiques de l'ESO [1] au moyen de la caméra à grand champ installée sur le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres qui équipe l'Observatoire de La Silla au Chili. Elle laisse apparaître Gum 15, situé dans la constellation des voiles, à quelque 3000 années lumière de la Terre [2]. Ce nuage lumineux constitue un formidable exemple de région HII [3]. Des nuages tels que celui-ci figurent parmi les objets astronomiques les plus spectaculaires qu'il nous soit donné d'apercevoir ; la Nébuleuse de l'Aigle (qui abrite la structure baptisée “Les Piliers de la Création”), la grande Nébuleuse d'Orion et Gum 15 en constituent quelques exemples.

L'hydrogène (H) constitue l'élément le plus abondant de l'Univers. Il est donc susceptible d'entrer dans la composition de tout objet scruté par les astronomes. Les régions HII sont différentes : elles contiennent de vastes quantités d'hydrogène ionisé – des atomes d'hydrogène dont les électrons ont été arrachés suite à des interactions hautement énergétiques avec des particules de lumière, des photons ultraviolets en l'occurrence. Lorsque les noyaux d'hydrogène ionisé parviennent à recapturer des électrons, ils émettent de la lumière à différentes longueurs d'onde caractéristiques. C'est ce phénomène qui explique le rougeoiement de nébuleuses telle Gum 15 - une lueur que les astronomes ont baptisée H alpha (Hα).

Dans les régions HII, les photons ionisants sont issus des jeunes étoiles chaudes qu'elles abritent. Gum 15 ne fait pas exception à la règle. Au centre de cette image figure l'une des coupables en question : l'étoile HD 74804, la plus brillante d'un amas d'étoiles nommé Collinder 197.

Les étoiles qui la constituent confèrent à cette nébuleuse un  aspect grumeleux, irrégulier, qui rehausse encore sa beauté. La diversité des formes qu'arborent les régions HII résulte de la distribution irrégulière des étoiles et du gaz qu'elles contiennent. Gum 15 ne présente pas seulement une forme intéressante ; une tache sombre de poussière obscurcissante apparaît également au centre de l'image – en outre, quelques structures réfléchissantes de couleur bleu sombre la traversent, de part en part. Cette structure poussiéreuse confère à la nébuleuse un aspect semblable à celui de la Nébuleuse Trifide (nébuleuse du trèfle, Messier 20), bien qu'elle soit plus vaste et moins lumineuse. Dans le cas présent toutefois, l'appellation de Nébueuse Bifide se révèlerait davantage appropriée.

Une région HII telle que celle-ci est susceptible de donner naissance à des milliers d'étoiles en l'espace de quelques millions d'années. Certaines de ces étoiles le font briller et sculptent sa forme. Ce sont précisément ces étoiles qui concourront également à sa destruction. Lorsque les étoiles nouvellement créées atteindront l'âge adulte, de forts vents de particules s'en échapperont, qui sculpteront et disperseront les gaz environnants. Et lorsque les plus massives de ces étoiles achèveront leur existence, Gum 15 disparaîtra avec elles. Certaines étoiles sont si massives qu'elles exploseront sous la forme de supernovae et disperseront les derniers vestiges des régions HII, laissant derrière elles de jeunes étoiles groupées en amas.

Notes

[1] Le programme Joyaux Cosmiques de l'ESO a pour objectif de mettre à disposition du monde de l'enseignement et du grand public des images intéressantes, intriguantes et visuellement attrayantes d'objets, obtenues au moyen des télescopes de l'ESO. Le programme utilise du temps de télescope qui ne pourrait servir à des observations scientifiques. L'ensemble des données collectées peut également être utilisé à des fins scientifiques. A cet effet, ces données sont accessibles aux astronomes via le portail dédié aux archives scientifiques de l'ESO.

[2] L'appellation de cet objet fait référence à l'astronome australien Colin Gum, qui, en 1955, a publié un catalogue de régions HII.

[3] Les régions HII (prononcer « Hache deux ») sont de vastes nuages de gaz et de poussière qui abritent des sursauts de formation d'étoiles ainsi que de jeunes étoiles.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Thierry Botti
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille / Institut Pythéas
Marseille, France
Tel: +33 4 95 04 41 06
Email: thierry.botti@osupytheas.fr

Richard Hook
ESO, Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1420.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1420fr-ch
Nom:Gum 15
Type:• Milky Way : Nebula : Type : Star Formation
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope

Images

La région de formation d'étoiles Gum 15
La région de formation d'étoiles Gum 15
Gum 15 dans la constellation des Volies
Gum 15 dans la constellation des Volies
Vue à grand champ de la région de formation d'étoiles Gum 15
Vue à grand champ de la région de formation d'étoiles Gum 15

Vidéos

Zoom sur Gum 15
Zoom sur Gum 15
Panorama sur la région de formation d'étoiles Gum 15
Panorama sur la région de formation d'étoiles Gum 15

Voir aussi notre