eso1721fr-ch — Communiqué de presse institutionnel

L’Australie signe un partenariat stratégique avec l’ESO

11 juillet 2017

Lors d’une cérémonie organisée ce jour à Canberra en Australie, un accord de partenariat stratégique d’une durée de dix ans a été conclu entre l’ESO et l’Australie. Ce partenariat consolidera le programme de l’ESO, tant au plan scientifique qu’au plan technique, et offrira aux astronomes australiens ainsi qu’à l’industrie locale un accès à l’Observatoire de Paranal - La Silla. Il marquera sans doute également la première étape du processus d’adhésion de l’Australie à l’ESO, en qualité d’Etat Membre.

Au mois de mai 2017, le gouvernement australien a annoncé son intention de négocier un partenariat stratégique avec l’ESO, dans le but d’offrir aux astronomes australiens l’accès aux infrastructures de recherche ultramodernes de l’ESO. Ce partenariat est désormais formalisé et son entrée en vigueur immédiate. Il implique la contribution financière de l’Australie à l’ESO durant les dix prochaines années et lui offre la perspective, à terme, d’en devenir membre à part entière. Le projet de partenariat a été approuvé à l’unanimité des membres du Conseil de l’ESO.

La cérémonie de signature s’est tenue à l’Université Nationale Australienne (ANU) à Canberra, lors de la réunion annuelle de la Société Astronomique d’Australie. Des présentations ont été faites par Brian Schmidt, lauréat d’un prix Nobel et vice-chancelier de l’ANU. Elles se sont ensuivies des discours de Tim de Zeeuw, Directeur Général de l’ESO et Arthur Sinodinos, Ministre Australien de l’Industrie, de l’Innovation et de la Science, qui tous deux signèrent l’accord. A cette cérémonie assistaient de hauts représentants de l’ESO, des membres du Département de l’Industrie, de l’Innovation et de la Science, ainsi que des invités de marque.

Aux dires du sénateur Arthur Sinodinos, “cet important partenariat conclu avec une organisation de classe mondiale tel l’Observatoire Européen Austral permettra à l’Australie de maintenir le niveau d’excellence de sa recherche à l’ère de l’astronomie mondiale, et lui offrira l’opportunité de rayonner au travers de diverses contributions techniques et scientifiques, stimulant la recherche internationale et les collaborations industrielles.”

Tim de Zeeuw, le Directeur Général de l’ESO, d’ajouter : “L’accord stratégique conclu ce jour offrira aux astronomes australiens – ainsi qu’aux instituts techniques et aux industries – l’accès à l’Observatoire Paranal - La Silla”. “La conclusion de ce partenariat entre l’Australie et l’ESO a constitué l’un de mes objectifs pendant plus de 20 ans. Je suis ravi qu’il devienne à présent réalité.”

Ce partenariat permettra aux astronomes australiens de se joindre à l’ensemble des activités impliquant les installations de l’Observatoire de Paranal- La Silla de l’ESO – en particulier le VLT (Very Large Telescope), le VLTI (Very Large Telescope Interferometer), VISTA, le VST, le télescope de 3,6 mètres de l’ESO, et le NTT (New Technology Telescope). En outre, cet accord offrira aux scientifiques australiens ainsi qu’à l’industrie des perspectives de collaboration avec les institutions des Etats Membres de l’ESO sur les instruments de prochaine génération destinés à équiper ces observatoires.

L’expertise de l’Australie dans le domaine de l’instrumentation, notamment en optique adaptative avancée et dans la technologie des fibres optiques, s’inscrit idéalement dans le cadre du programme instrumental de l’ESO. A son tour, l’Australie bénéficiera d’un accès aux opportunités industrielles, -instrumentales et scientifiques qu’offre l’Observatoire de Paranal  - La Silla. A ce titre, et pour toutes les questions relatives à ces installations, elle sera considérée à l’égal d’un Etat Membre. Les fruits de ces collaborations sont attendus avec enthousiasme par la communauté ESO.

Tim de Zeeuw de compléter : “Les contributions de l’Australie à ce partenariat renforceront l’ESO, et les installations de l’ESO permettront aux astronomes australiens d’effectuer de nombreuses nouvelles découvertes ainsi que de développer la prochaine génération d’instruments de haute technologie au profit de la science et de la technologie mondiales. A mes yeux, cet accord constitue un pas important vers l’adhésion, à terme, de l’Australie à l’ESO.”

L’Australie dispose d’une longue et riche tradition astronomique internationalement reconnue. Déjà particulièrement active et féconde, sa communauté astronomique prospérera sans aucun doute grâce à l’accès, sur le long terme, aux installations de pointe de l’ESO. Cette collaboration Européano-Australienne conduira à de nouvelles avancées fondamentales aux plans scientifiques et technologiques, inconcevables séparément.

Plus d'informations

ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 16 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le Very Large Telescope (VLT), l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages - VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est également un partenaire majeur pour deux équipements à Chajnantor ; APEX et ALMA, le plus grand projet astronomique existant à ce jour. Et sur le Mont Armazones, à proximité de Paranal, l'ESO est en train de construire l’Extremely Large Telescope de la classe des 39 mètres, l’ELT, qui sera "l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel".

Liens

Contacts

Randal Markey
Office of the Minister for Industry, Innovation and Science
Parliament House, Canberra ACT, Australia
Tel: +61 2 6277 7070
Email: randal.markey@industry.gov.au

Richard Hook
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1721.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1721fr-ch
Nom:ESO Director General
Type:Unspecified
Facility:Other

Images

L’Australie signe un accord avec l’ESO
L’Australie signe un accord avec l’ESO
L’Australie signe un accord avec l’ESO
L’Australie signe un accord avec l’ESO
L’Australie signe un accord avec l’ESO
L’Australie signe un accord avec l’ESO

Vidéos

Australia signs arrangement with ESO
Australia signs arrangement with ESO
Seulement en anglais
Minister Arthur Sinodinos on ESO and Australia Partnership
Minister Arthur Sinodinos on ESO and Australia Partnership
Seulement en anglais

Voir aussi notre