eso1902fr — Communiqué de presse photo

Un instant fugace

Le Programme des Joyaux Cosmiques de l’ESO capture le dernier soupir d’une étoile en fin de vie

22 janvier 2019

La faible lueur en provenance de la nébuleuse planétaire ESO 577-24 sera émise durant 10 000 ans, ce qui représente un bref instant à l’échelle astronomique. Le Very Large Telescope de l’ESO a capturé cette enveloppe de gaz ionisé brillant – le dernier soupir d’une étoile en fin de vie dont les vestiges figurent au centre de cette image. A mesure que l’enveloppe gazeuse de cette nébuleuse planétaire se dilatera et s’obscurcira, elle échappera à notre regard.

 

Une coquille évanescente de gaz brillant s’étendant dans l’espace – la nébuleuse planétaire ESO 577-24 – emplit cette image [1]. Cette nébuleuse planétaire constitue les restes d’une étoile de type géante rouge ayant expulsé ses enveloppes externes, et s’étant changée en une étoile naine très chaude. Ce vestige se refroidira et s’estompera graduellement, au point de devenir le simple fantôme d’une vaste géante rouge.

Les géantes rouges sont des étoiles en fin de vie dont le cœur désormais dépourvu d’hydrogène a commencé à se contracter sous l’effet de la gravité. À mesure que la géante rouge se contracte, la pression du noyau augmente, de nouvelles réactions nucléaires se produisent en son sein, et les enveloppes externes sont expulsées dans l’espace, sous la forme d’un puissant vent stellaire. Le noyau incandescent de l’étoile en fin de vie émet un rayonnement ultraviolet suffisamment intense pour ioniser les enveloppes éjectées et les faire briller. En résulte la nébuleuse planétaire qui figure sur cette image – soit l’ultime vestige d’une étoile en fin de vie [2].

Cette splendide nébuleuse planétaire fut découverte dans le cadre d’un sondage du ciel mené par l’Observatoire Palomar et la National Geographic Society au cours des années 1950. Elle fut listée parmi les Nébuleuses Planétaires du Catalogue d’Abell en 1966 [3]. Distante de quelque 1400 années lumière de la Terre, la pâle lueur de ESO 577-24 n’est visible qu’au travers d’un puissant télescope. A mesure que l’étoile naine se refroidira, la nébuleuse continuera de s’étendre dans l’espace, s’éteignant progressivement.

Cette image de ESO 577-24 a été conçue dans le cadre du Programme des Joyaux Cosmiques de l’ESO, dont l’objectif est de produire des images intéressantes, surprenantes, et visuellement attrayantes d’objets de l’Univers au moyen des télescopes de l’ESO, à des fins d’enseignement et de diffusion des connaissances. Le programme utilise du temps de télescope qui ne peut être dévolu à des observations scientifiques. Toutefois, les images collectées sont mises à disposition des astronomes au travers des archives scientifiques de l’ESO

Notes

 

[1] Les nébuleuses planétaires ont été pour la première fois observées par les astronomes du 18ème siècle – à leurs yeux, leur faible lueur et leurs contours nets évoquaient les planètes du Système Solaire.

[2] Lorsque notre Soleil atteindra l’âge vénérable de 10 milliards d’années, il se changera en géante rouge. Aucune raison de paniquer pour l’instant – il n’est actuellement âgé que de 5 milliards d’années.

[3] Les objets astronomiques sont bien souvent dotés de dénominations diverses et variées, relatives chacune au catalogue qui les mentionne. L’appellation officielle de cet objet au sein du Catalogue Abell des Nébuleuses Planétaires est PN A66 36.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 16 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope géant (ELT pour Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

 

Contacts

Thierry Botti
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille / Observatoire des Sciences de l'Univers Institut Pythéas (CNRS/Aix-Marseille Université)
Marseille, France
Tel: +33 4 95 04 41 06
Email: thierry.botti@osupytheas.fr

Calum Turner
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Email: pio@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1902.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1902fr
Nom:ESO 577-24
Type:Milky Way : Nebula : Type : Planetary
Facility:Very Large Telescope
Instruments:FORS2

Images

Un instant fugace
Un instant fugace
Image des environs de la nébuleuse planétaire ESO 577-24 issue du Digitized Sky Survey
Image des environs de la nébuleuse planétaire ESO 577-24 issue du Digitized Sky Survey
La nébuleuse planétaire ESO 577-24 dans la constellation de la Vierge
La nébuleuse planétaire ESO 577-24 dans la constellation de la Vierge

Vidéos

ESOcast 191 Light : Un instant fugace
ESOcast 191 Light : Un instant fugace
Survol de la nébuleuse planétaire ESO 577-24
Survol de la nébuleuse planétaire ESO 577-24
Zoom sur ESO 577-24
Zoom sur ESO 577-24

Voir aussi notre