eso1901fr-ch — Communiqué de presse institutionnel

Des ressources gratuites et libres de droits du Planétarium et du Centre d'Accueil des Visiteurs de l'ESO Supernova

Le premier planétarium open source au monde met à la disposition des communicants en astronomie de nombreuses ressources gratuites

11 janvier 2019

Depuis son ouverture au mois d’avril 2018, le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova a partagé les merveilles de l’Univers avec plus de 55 000 visiteurs et suscité l’intérêt des publics du monde entier. La vaste bibliothèque composée d’images dotées d’une haute-résolution, de vidéos époustouflantes, de textes éducatifs et de ressources destinées aux planétariums, ainsi qu’une version numérique de sa récente exposition d’astronomie, sont désormais disponibles en ligne gratuitement.

Le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova constituent le premier planétarium open source au monde. Sa mission consiste en partie à développer puis à partager des images, des textes et des ressources avec le grand public ainsi que les communicants dans le domaine de l’astronomie. Maintenant que l’ESO Supernova est ouvert au public, le vaste contenu de son exposition, un éventail de ses formidables spectacles de planétarium, et de nombreuses autres ressources éducatives de qualité sont disponibles en ligne, à des fins de réutilisation sous la licence Creative Commons 4.0. L’une des ressources libres les plus intéressantes de l’ESO Supernova, l’exposition permanente baptisée L’Univers Vivant, aborde le thème de la vie dans l’Univers dans sa formulation la plus large. Elle introduit les visiteurs aux problématiques astronomiques contemporaines, mettant l’accent sur le lien entre l’homme et l’Univers et nos méthodes d’investigation de l’Univers – se focalisant notamment sur les installations de l’ESO. Les textes et les illustrations ornant chaque panneau, les images murales, les impressions au sol et les écrans tactiles qui composent cette exposition de 2200 m² sont disponibles gratuitement (voir le résumé ci-après).

Les panneaux, conçus et mis en page par design et plus, peuvent être visualisés sur une page Web sous formes de contenu HTML, de fichiers pdf ou InDesign. Ainsi, les panneaux peuvent s’adapter à tous les besoins. Ils apportent des réponses à diverses problématiques astronomiques à trois niveaux différents : très brièvement au stade du divertissement, plus profondément à des fins d’enseignement, très simplement enfin pour les enfants. Chaque panneau est orné d’images dotées d’une résolution élevée ainsi que de graphes aisément compréhensibles.

Outre les panneaux, la nouvelle archive en ligne se compose de plus d’une centaine d’applications qui délivrent un contenu détaillé, interactif ou non, sur différentes problématiques astronomiques. A l’instar des panneaux, les applications sont bilingues. Les applications seront régulièrement mises à jour, de nouveaux contenus relatifs aux dernières avancées dans le domaine de la recherche astronomique seront ajoutés. Les applications fonctionnent sur tout ordinateur doté d’une connexion Internet et du navigateur Chrome affiché en plein écran. Elles sont optimisées pour un écran au format 16:9 doté d’une résolution de 1920×1080 pixels [1].

Tant les passionnés d’astronomie que les acteurs de la recherche scientifique peuvent parcourir le vaste ensemble de données de haute résolution, les image astronomiques de grande qualité et les vidéos rassemblées pour les besoins de l’ESO Supernova. Ces archives contiennent de magnifiques images astronomiques acquises par les télescopes du monde entier, des clips vidéos destinés à l’enseignement, des graphes accessibles à tous expliquant les phénomènes astronomiques, des impressions d’artistes et de splendides vues du ciel nocturne.

Ces archives viennent compléter la base de données imagées et animées figurant sur la page d’accueil du site Web de l’ESO. Parmi les vidéos des archives de l’ESO figurent en outre des films immersifs à 360x180 degrés qui peuvent être visionnés au moyen de casques de réalité virtuelle (VR) tels Zeiss VR One, Oculus Rift, HTC Vive ou Google Cardboard. Une troisième archive d’images et de videos est disponible sur le page Web de l’ESA/Hubble, également exploité par l’ESO. L’ensemble de ces ressources peut faire l’objet d’une réutilisation sous la licence Creative Commons 4.0.

Outre ces ressources présentant un attrait visuel, l’ESO partage des archives musicales rassemblant quelque 500 morceaux de musique composés par les Ambassadeurs Musiciens de l’ESO tels Jennifer Galatis, Johan B. Monell, tonelabs, John Dyson, STAN DART et Steve Buick. Sont également disponibles des modèles 3D des télescopes de l’ESO, des orbites d’étoiles de la Voie Lactée et de bien d’autres objets à caractère astronomique.

L’ESO dispose également d’époustouflantes ressources visuelles pour les planétariums, mises en ligne progressivement. Parmi les ressources en ligne gratuites figurent deux spectacles complets, intitulés l’Europe vers les Etoiles et Le Soleil, notre Etoile Vivante. Tant que l’ESO Supernova continuera de captiver le public, l’ESO développera des ressources nécessaires à la diffusion des résultats de l’astronomie auprès du public.

 

Résumé des contenus

147

Panneaux d’exposition disponibles aux formats pdf et InDesign

147

Html panels / Panneaux au format HTML

104

Applications (fonctionnant sur tout PC connecté à Internet et doté du navigateur Chrome)

18 500

Images haute résolution de l’exposition, sous licence CC (jusqu’à 50 000 pixels)

5000

Videos (animations and vodcasts), all under CC (up to UHD resolution) / Vidéos (animations et podcasts) sous licence CC (jusqu’à la résolution Ultra HD)

10

Vidéos de Réalité Virtuelle

460

Archives musicales

13

Modèles 3D

11

Dépôts de code source pour les applications interactives développées par HITS

26

Webcams et vues fish-eye de Paranal et ALMA destinés aux planétariums.

 

Notes

[1] Les applications sont publiées en l’état et l’ESO ne peut malheureusement apporter le moindre support technique. Au premier démarrage de l’application, le temps de téléchargement des  images et des vidéos avoisinera les quelques minutes. Utilisez la dernière version du navigateur Chrome et lancez-le en mode Kiosque. N’utilisez pas le mode Privé. Réservez suffisamment d’espace disque. Les applications sont uniquement disponibles en anglais et en allemand.

Plus d'informations

Le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova

Le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova constituent un haut-lieu de l’astronomie destiné à l’accueil du public et à la diffusion de l’astronomie. Il se situe au siège de l’ESO, à Garching bei München. Le centre abrite le plus vaste planétarium incliné d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse, ainsi qu’une exposition interactive dédiée à l’univers de l’astronomie avec pour objectif de susciter l’engouement pour cette discipline – l’intérêt pour la compréhension de l’Univers en l’occurence – auprès des jeunes générations. Les contenus sont disponibles en anglais et en allemand. Notre programme éducatif est gratuit. Plus de détails à l’adresse :  supernova.eso.org

Le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova sont le fruit d’une coopération entre l’Observatoire du Ciel Austral (ESO) et l’Institut Heidelberg d’Etudes Théoriques (HITS). Sa construction a été financée par une fondation allemande, la Klaus Tschira Stiftung (KTS). L’ESO est en charge de son exploitation.

L’ESO Supernova bénéficie du soutien de LOR Foundation, Evans & Sutherland, Sky-Skan et Energie-Wende-Garching.

KTS

La fondation Klaus Tschira Stiftung (KTS) fut créée en 1995 par le physicien et co-fondateur de la SAP Klaus Tschira (1940-2015). C'est l'une des plus grandes fondations à but non lucratif financées par le secteur privé en Europe. La Fondation favorise l'avancement des sciences naturelles, des mathématiques et de l'informatique et s'efforce d'accroître l'intérêt pour ces domaines. L'engagement de la Fondation débute à la maternelle et se poursuit dans les écoles, les universités et les centres de recherche. La Fondation défend les nouvelles méthodes de transmission des connaissances scientifiques et soutient le développement ainsi que la diffusion des résultats de la recherche fondamentale.

HITS

L'Institut d'études théoriques de Heidelberg (HITS gGmbH) a été fondé en 2010 par le physicien et co-fondateur de la SAP Klaus Tschira (1940-2015) ainsi que par la Fondation Klaus Tschira en sa qualité d’institut de recherche privé à but non lucratif. HITS mène des recherches fondamentales en sciences naturelles, en mathématiques et en informatique, se focalisant sur le traitement, la structuration et l'analyse de vastes quantités de données. Les domaines de recherche s’étendent de la biologie moléculaire à l'astrophysique. Les actionnaires de HITS sont la HITS Stiftung, qui est une filiale de la Fondation Klaus Tschira, l'Université de Heidelberg et l'Institut de Technologie de Karlsruhe (KIT). HITS coopère également avec d'autres universités et instituts de recherche ainsi qu'avec des partenaires industriels. Le soutien de base de HITS est assuré par la Fondation HITS dont les fonds sont issus de la Fondation Klaus Tschira. Les principaux bailleurs de fonds externes sont le Ministère Fédéral de l'Éducation et de la Recherche (BMBF), la Fondation Allemande pour la Recherche (DFG) et l'Union européenne.

ESO

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 16 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope géant (ELT pour Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

 

Liens

Contacts

Mathias Jäger
Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Mobile: +49 176 6239700
Email: mjaeger@partner.eso.org

Tania Johnston
ESO Supernova Coordinator
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 320 061 30
Mobile: +49 170 867 5293
Email: tjohnsto@eso.org

Lars Lindberg Christensen
Head of ESO ePOD
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6761
Mobile: +49 173 3872 621
Email: lars@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1901.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1901fr-ch
Nom:ESO Supernova Planetarium & Visitor Centre
Type:Unspecified : Technology : Observatory : Facility

Images

L’exposition de l’ESO Supernova
L’exposition de l’ESO Supernova
Le premier planétarium open source au monde
Le premier planétarium open source au monde
Le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova
Le Planétarium et le Centre d’Accueil des Visiteurs de l’ESO Supernova

Voir aussi notre