eso1048fr-be — Communiqué de presse photo

Choose your language:

Un essaim de vieilles étoiles

8 décembre 2010

On connaît environ 150 regroupements riches en vieilles étoiles, que l'on appelle des amas globulaires, en orbite autour de notre galaxie, la Voie Lactée. Cette nouvelle image très nette de Messier 107, prise avec la caméra WFI (Wilde Field Imager) sur le télescope de 2,2 mètres de l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili, met en évidence la structure d’un de ces amas globulaires de manière très détaillée. L’étude de ces essaims d’étoiles nous révèle de nombreuses informations sur l’histoire de notre galaxie et sur l’évolution des étoiles.

L’amas globulaire Messier 107, aussi connu sous le nom de NGC 6171, est une vieille famille compacte d’étoiles située à 21 000 années-lumière de la Terre. Messier 107 est une « métropole » très animée : dans les amas globulaires de ce type, des milliers d’étoiles sont concentrées dans un espace équivalant à peine à vingt fois la distance entre le Soleil et sa plus proche voisine stellaire, Alpha du Centaure. Un nombre important de ces étoiles a déjà évolué en géantes rouges, un des derniers stades de la vie des étoiles. Elles apparaissent alors dans des couleurs jaunâtres sur cette image.

Les amas globulaires sont parmi les plus vieux objets de l’Univers. Dans la mesure où les étoiles d’un amas globulaire se sont formées à partir du même nuage de matière interstellaire, environ à la même période – il y a généralement plus de 10 milliards d’années – ce sont toutes des étoiles de faible masse, puisque les étoiles « poids plume » brûlent leur hydrogène beaucoup plus lentement que les gros monstres stellaires. Les amas globulaires se sont formés au cours des premières phases de la formation des galaxies qui les hébergent. Aussi, les étudier peut nous fournir des indications sur la manière dont les galaxies et les étoiles qui les composent évoluent.

Messier 107 a été largement observé car il a été l’un des 160 champs stellaires sélectionnés pour le sondage Pre-FLAMES – un sondage préliminaire mené entre 1999 et 2002 avec le télescope de 2,2 mètres de l’Observatoire de La Silla de l’ESO au Chili - afin de détecter des étoiles appropriées pour des observations complémentaires avec le spectroscope FLAMES [1] du VLT. Avec FLAMES, il est possible d’observer jusqu’à 130 cibles en même temps, ce qui en fait un instrument particulièrement bien adapté à l’étude spectroscopique des champs stellaires très peuplés tels que les amas globulaires.

M107 n’est pas visible à l’œil nu, mais, avec une magnitude apparente de 8, il peut être facilement observé avec des jumelles ou une petite lunette depuis un site bien noir. Cet amas globulaire fait environ 13 minutes d’arc de diamètre, ce qui correspond à environ 80 années-lumière, compte tenu de la distance à laquelle il se trouve. Il est situé dans la constellation d'Ophiuchus, au nord des pinces du Scorpion. Environ la moitié des amas globulaires connus de la Voie Lactée se trouvent dans les constellations du Sagittaire, du Scorpion et d'Ophiuchus, dans la direction du centre de la Galaxie. C’est en fait parce qu'ils se trouvent tous sur des orbites allongées autour de la région centrale et sont en moyenne plus faciles à voir dans cette direction.

Messier 107 a été découvert par Pierre Méchain en avril 1782 et a été ajouté à la liste des sept objets de Messier complémentaires qui n’étaient, à l’origine, pas inclus dans la version finale du catalogue de Messier, publié l’année précédente. Le 12 mai 1793, William Herschel le découvrait à son tour et fut capable de distinguer les étoiles de cet amas globulaire pour la première fois. Mais ce n'est qu'en 1947 que cet amas globulaire fut finalement inscrit dans le catalogue de Messier en tant que M 107, ce qui en fait l’amas d’étoiles le plus récemment ajouté dans cette fameuse liste.

Cette image a été réalisée à partir de clichés pris avec des filtres bleu, vert et proche infrarouge avec la caméra WFI (Wide Field Camera) sur le télescope MGP/ESO de 2,2 mètres de l’Observatoire de La Silla au Chili.

Notes

[1] FLAME pour Fibre Large Array Multi-Element Spectrograph 

Plus d'informations

L’ESO - l’Observatoire Européen Austral - est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et l’observatoire astronomique le plus productif au monde. L’ESO est soutenu par 14 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L’ESO conduit d’ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l’astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d’importantes découvertes scientifiques. L’ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l’organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L’ESO gère trois sites d’observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l’ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l’observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et VISTA, le plus grand télescope pour les grands relevés. L’ESO est le partenaire européen d’ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L’ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d’un télescope européen géant – l’E-ELT- qui disposera d’un miroir primaire de 42 mètres de diamètre et observera dans le visible et le proche infrarouge. L’E-ELT sera « l’œil tourné vers le ciel » le plus grand au monde.

Contacts

Rodrigo Alvarez
Planetarium, Royal Observatory of Belgium
Brussels, Belgium
Tel: +32 2 474 70 50
Email: rodrigo.alvarez@oma.be

Richard Hook
ESO, La Silla, Paranal, E-ELT and Survey Telescopes Public Information Officer
Garching, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1048.
Bookmark and Share

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1048fr-be
Type:• Solar System : Star : Grouping : Cluster : Globular
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope

Images

The globular star cluster Messier 107
The globular star cluster Messier 107
Seulement en anglais
The globular star cluster Messier 107 in the constellation of Ophiuchus
The globular star cluster Messier 107 in the constellation of Ophiuchus
Seulement en anglais

Vidéos

Zooming in on the globular star cluster Messier 107
Zooming in on the globular star cluster Messier 107
Seulement en anglais

Voir aussi notre