Choose your language:

L'ascension et la chute d'une supernova

Une séquence vidéo inhabituelle montre l'éclaircissement rapide et la disparition lente d'une explosion de supernova dans la galaxie NGC 1365. La supernova, qui a été nommée SN 2012fr, a été découvert par l'astronome français Alain Klotz le 27 Octobre 2012. Les images ont été prises avec le petit télescope robotique TAROT, situé à l'observatoire ESO de La Silla au Chili, ont été combinée pour créer ce film unique.

Les supernovas sont les résultats des décès explosifs et cataclysmiques de certains types d'étoiles. Elles sont tellement brillantes qu'elles illuminent tout leur galaxie mère durant de nombreuses semaines avant de disparaître lentement.

La supernova 2012fr [1] a été découverte par Alain Klotz l'après-midi du 27 Octobre 2012. Il était en train de mesurer la luminescence d'une faible étoile variable dans une image du télescope robotique TAROT (Télescope à Action Rapide pour les Objets Transitoires) à l'observatoire ESO de La Silla, lorsqu'il a remarqué un nouvel objet qui n'était pas sur les images prises trois jours auparavant. Après avoir vérifié avec des télescopes et des astronomes de tout autour du globe, le brillant objet a été confirmé d'être une supernova thermonucléaire.

Certaines étoiles cohabitent avec une deuxième étoile, toutes les deux orbitant autour d'un même centre de gravité. Dans certains cas l'une d'entre elle peut être une très vieille naine blanche volant de la matière à sa voisine. Au bout d'un moment, la naine blanche a volé tant de matière qu'elle devient instable et explose. Ceci est connu comme un supernova thermonucléaire.

Ce genre de Supernova est devenu très important car c'est le moyen le plus fiable de mesurer la distance des galaxies très lointaines de l'Univers primordial. Plus loin que le Groupe Local de galaxies, les astronomes avaient besoin de trouver des objets très lumineux avec des propriétés connues pour pouvoir les utiliser comme des bornes pour pouvoir cartographier l'histoire de l'expansion de l'Univers. Les supernovas thermonucléaires sont idéales car les luminescence est haute puis décroît lentement de la même façon durant chaque explosion. La mesure des distances de supernovas thermonucléaires a mené à la découverte de l'accélération de l'expansion de l'Univers, ce qui a mérité un Prix Nobel de Physique en 2011.

La galaxie hôte de la supernova est NGC 1365 (Voir potw1037a), une élegante galaxie spirale barrée, située à 60 millions d'années-lumière vers la constellation du Fourneau. Avec son diamètre d'environ 200 000 années-lumière, elle fait se détache des autres galaxies de l'amas du Fourneau. Une barre droite colossale traverse la galaxie contenant le nucléus dans le centre. La nouvelle supernova peut être facilement aperçue juste au-dessus du noyau, au milieu de l'image.

Les astronomes ont découvert plus de 200 nouvelles supernovas en 2012, parmi lesquels SN 2012fr est la plus lumineuse. La supernova a été repérée la première fois quand elle était encore très faible le 27 Octobre 2012, et a atteint sa luminescence maximale le 11 Novembre 2012 [2]. Elle était facilement visible tel une faible étoile à travers un télescope amateur de taille moyenne. La vidéo a été obtenue grâce à une série d'images prises de la galaxie durant une période de trois mois, de la découverte en Octobre jusqu'à mi-janvier 2013.

TAROT est un télescope optique robotique de 25 centimètres, capable d'intervenir rapidement et commencer à observer en l'espace de quelques secondes. Il a été installé à l'observatoire de La Silla en 2006 dans le but de détecter les sursauts cosmiques de rayons gamma. Les images qui ont révélés SN 2012fr ont été prises en utilisant des filtres bleu, vert et rouge.

 

Notes

[1] Les supernovas sont nommées d'après leur année de découverte et de l'ordre dans lequel elles ont été découvertes cette année en utilisant des lettres de l'alphabet. Le fait que la supernova a été découverte par une équipe française et le fait qu'elle a été nommée avec les lettres "fr" n'est que simple coïncidence.

[2] À ce moment la magnitude était de 11.9. C'est environ 200 fois plus faibles que ne peut voir l'œil nu même durant une sombre nuit dégagé. Mais si la supernova, à sa luminescence maximale, était mise côte-à-côte avec notre étoile, le Soleil, la supernova apparaîtrait 3000 millions de fois plus lumineuse que le Soleil.

Liens 

 

 

Contacts

 

Alain Klotz

Institut de Recherche en Astrophysique et Planetologie

Toulouse, France

Tel: +33 05 61 55 66 66

Email: alain.klotz@irap.omp.eu

 


Richard Hook

ESO, La Silla, Paranal, E-ELT & Survey Telescopes Press Officer

Garching bei München, Germany

Tel: +49 89 3200 6655

Cell: +49 151 1537 3591

Email: rhook@eso.org

Crédit:

ESO/IRAP-CNRS-UPS/A.Klotz

Bookmark and Share

À propos de l'image

Identification:potw1323a
Langage:fr-ch
Type:Observation
Date de publication:10 juin 2013 10:00:00
Taille:1580 x 664 px

À propos de l'objet

Nom:NGC 1365, SN 2012fr
Type:• Local Universe : Star : Evolutionary Stage : Supernova
• Local Universe : Galaxy : Type : Barred
• X - Galaxies
• X - Stars
Distance:60 million années lumière

Image Formats

Grand JPEG
222,0 Kio
JPEG taille écran
102,4 Kio

Zoomable


Papiers peints

1024x768
178,9 Kio
1280x1024
256,5 Kio
1600x1200
334,2 Kio
1920x1200
391,8 Kio
2048x1536
461,9 Kio

Couleurs & filtres

DomaineTélescope
Visible
B
Télescope à Action Rapide pour les Objets Transitoires
Visible
V
Télescope à Action Rapide pour les Objets Transitoires
Visible
R
Télescope à Action Rapide pour les Objets Transitoires

Voir aussi notre