eso0941fr-ch — Communiqué de presse scientifique

Un nouvel éclairage sur le squelette cosmique

3 novembre 2009

Des astronomes ont découvert un gigantesque regroupement de galaxies inconnu jusqu’alors, situé à pratiquement sept milliards d’années-lumière de la Terre. Cette découverte, rendue possible grâce à l’utilisation de deux des plus puissants télescopes au sol de la planète, est la première observation d’une telle structure galactique proéminente dans l’Univers lointain, fournissant des informations complémentaires sur la toile cosmique et sur la manière dont elle s’est formée.

« La matière n’est pas distribuée de manière uniforme dans l’Univers » explique Masayuki Tanaka scientifique à l’ESO et pilote de cette nouvelle étude. « Dans notre voisinage cosmique, les étoiles forment des galaxies qui se regroupent généralement en groupes et amas de galaxies. La théorie cosmologique la plus largement acceptée prédit qu’à plus grande échelle la matière se regroupe également dans ce que nous appelons la toile cosmique, dans laquelle les galaxies, imbriquées dans des filaments s’étirant entre des zones vides, créent une gigantesque structure fine ».

Ces filaments s’étendent sur des millions d’années-lumière et constituent le squelette de l’Univers : les galaxies se rassemblent autour d’eux et d’immenses amas de galaxies se forment à leurs intersections, se cachant telles des araignées géantes attendant d’absorber plus de matière. Les scientifiques tentent de comprendre avec acharnement comment ces filaments évoluent au cours du temps. Bien que des structures massives de filaments aient été souvent observées à des distances relativement peu éloignées de la Terre, des preuves solides de leur existence dans l’Univers plus lointain n’avaient jamais été apportées jusqu’à maintenant.

Masayuki Tanaka et son équipe ont découvert une grande structure autour d’un amas de galaxies lointain sur des images qu’ils ont obtenues précédemment. Ils ont donc utilisé deux grands télescopes terrestres pour étudier cette structure en détail et en ont réalisé une image tridimensionnelle en mesurant les distances de toutes ses galaxies. Ces observations spectroscopiques ont été réalisées avec l’instrument VIMOS sur le très grand télescope de l’ESO (le VLT) et l’instrument FOCAS sur le télescope Subaru, exploité par l’Observatoire Astronomique National du Japon.

Grâce à ce programme ainsi qu’à d’autres observations, ils ont été capables de réaliser une véritable étude démographique de cette structure et ont identifié plusieurs groupes de galaxies autour du principal amas de galaxies. Ils ont pu distinguer des dizaines de groupes de ce genre, chacun globalement dix fois plus massif que notre Voie Lactée - certains même mille fois plus massifs – alors qu’ils estiment que la masse de l’amas s’élève au moins à dix mille fois la masse de la Voie Lactée. Certains des groupes ressentent la fatale attraction gravitationnelle de l’amas et pourraient bien tomber dedans.

« C’est la première fois que nous avons observé une telle structure riche et proéminente dans l’Univers lointain, » précise Masayuki Tanaka. « Nous pouvons maintenant passer de la démographie à la sociologie et étudier comment les propriétés des galaxies dépendent de leur environnement, à une époque où l’Univers n’avait que les deux tiers de son âge actuel ».

Le filament est situé à environ 6,7 milliards d’années-lumière de la Terre et s’étend sur au moins 60 millions d’années-lumière. Cette structure qui vient d’être découverte s’étend très certainement plus loin, au-delà du champ exploré par cette équipe. Aussi, de prochaines observations ont d’ores et déjà été programmées afin d’obtenir une mesure précise de sa taille.

Plus d'informations

Cette recherche a été présentée dans un article publié comme une lettre dans la revue Astronomy & Astrophysics: The spectroscopically confirmed huge cosmic structure at z = 0.55, par Tanaka et al.

L’équipe est composée de Masayuki Tanaka (ESO), Alexis Finoguenov (Max-Planck-Institute for Extraterrestrial Physics, Garching, Germany et University of Maryland, Baltimore, USA), Tadayuki Kodama (National Astronomical Observatory of Japan, Tokyo, Japan), Yusei Koyama (Department of Astronomy, University of Tokyo, Japan), Ben Maughan (H.H. Wills Physics Laboratory, University of Bristol, UK) et Fumiaki Nakata (Subaru Telescope, National Astronomical Observatory of Japan).
L’ESO - l’Observatoire Européen Austral - est la première organisation intergouvernementale pour l’astronomie en Europe et l’observatoire astronomique le plus productif au monde. L’ESO est soutenu par 14 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L’ESO conduit d’ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l’astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d’importantes découvertes scientifiques. L’ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l’organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L’ESO gère trois sites d’observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. A Paranal, l’ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l’observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde. L’ESO est le partenaire européen d’ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L’ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d’un télescope européen géant – l’E-ELT- qui disposera d’un miroir primaire de 42 mètres de diamètre et observera dans le visible et le proche infrarouge. L’E-ELT sera « l’œil tourné vers le ciel » le plus grand au monde.

Liens

Article scientifique : http://www.aanda.org/10.1051/0004-6361/200912929

Contacts

Dr. Martin Steinacher
ESO Science Outreach Network
Tel: +41 31 324 23 82
Email: martin.steinacher@sbf.admin.ch

Masayuki Tanaka
ESO
Garching, Germany
Tel: +49 89 3200 6498
Email: mtanaka@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso0941.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso0941fr-ch
Legacy ID:PR 41/09
Facility:Very Large Telescope
Science data:2009A&A...505L...9T

Images

Galaxy structure seven billion light-years away (artist’s impression)
Galaxy structure seven billion light-years away (artist’s impression)
Seulement en anglais
Gigantic structure of galaxies
Gigantic structure of galaxies
Seulement en anglais
Gigantic structure of galaxies
Gigantic structure of galaxies
Seulement en anglais

Vidéos

Galaxy structure seven billion light-years away
Galaxy structure seven billion light-years away
Seulement en anglais
Galaxy structure seven billion light-years away
Galaxy structure seven billion light-years away
Seulement en anglais

Voir aussi notre