eso1425fr — Communiqué de presse photo

Une spectaculaire région de formation d'étoiles

20 août 2014

Cette image, acquise au moyen de la caméra à grand champ installée à l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili, montre deux spectaculaires régions de formation d'étoiles dans la partie australe de la Voie Lactée. L'une d'elles, à gauche de l'image, est principalement occupée par l'amas d'étoiles NGC 3603, distant de 20 000 années lumière, et localisé dans le bras spiral Sagittaire-Carène de notre galaxie, la Voie Lactée. Le second objet, noté NGC 3576, figure à droite de l'image ; il consiste en un ensemble de nuages de gaz brillant situé à mi-distance seulement de la Terre.

NGC 3603 est un amas d'étoiles extrêmement brillantes célèbre pour la densité d'étoiles massives qu'il renferme – la plus importante concentration rencontrée à ce jour dans notre galaxie. Au centre figure un système d'étoiles multiples de type Wolf–Rayet baptisé HD 97950. Les étoiles Wolf-Rayet, caractérisées par une masse initiale 20 fois supérieure à celle du Soleil, se situent à un stade avancé de leur évolution. Leur surface est balayée par d'intenses vents stellaires qui expulsent la matière dans l'espace environnant à quelque sept millions de kilomètres par heure. Ainsi, ces étoiles massives subissent un régime aux proportions cosmiques.

NGC 3603 constitue une zone très active de formation stellaire. Les étoiles naissent au sein de régions sombres et poussiéreuses, en grande partie invisibles. Toutefois, à mesure que les très jeunes étoiles s'illuminent et que leur rayonnement balaie les cocons de matière dont elles sont issues, elles deviennent visibles et créent des nuages brillants, les régions HII, à partir de la matière environnante. La brillance des régions HII résulte de l'interaction entre la radiation ultraviolette émise par les jeunes étoiles chaudes et lumineuses d'une part, les nuages de gaz d'hydrogène d'autre part. Les dimensions des régions HII peuvent atteindre plusieurs centaines d'années lumière de diamètre. Celle qui entoure NGC 3603 est, en outre, la plus massive de notre galaxie.

Cet amas fut observé pour la première fois par John Herschel le 14 mars 1834, alors qu'il effectuait un voyage de trois ans destiné à sonder tout le ciel austral depuis les environs de Cape Town. Herschel fournit une description de cet étonnant objet et le classifia parmi les amas globulaires. Des études ultérieures infirmeront cette classification et le rangeront parmi les jeunes amas ouverts, l'un des plus riches dont nous ayons connaissance.

NGC 3576, à droite de l'image, occupe également le bras spiral Carène-Sagittaire de la Voie Lactée. Mais il se situe à quelque 9 000 années lumière seulement de la Terre – à bien plus grande proximité que NGC 3603 donc, en dépit des apparences.

NGC 3576 présente la particularité d'abriter deux énormes objets dont la courbure inversée évoque celle des cornes d'un bélier. Ces étranges filaments résultent de l'action, sur les régions centrales de la nébuleuse, des vents stellaires issus des jeunes étoiles chaudes. Ceux-ci ont eu pour effet de balayer la poussière et le gaz en périphérie de la nébuleuse, à une centaine d'années lumière. En outre, deux régions particulièrement sombres nommées Globules de Bok se détachent de ce vaste ensemble de nébuleuses. Ces nuages sombres situés au-dessus des nébuleuses constituent également des régions potentielles de formation stellaire.

NGC 3576 fut également découvert par John Herschel en 1834. Cette année fut donc particulièrement productive et gratifiante, en termes d'observations, pour l'astronome britannique. 

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Thierry Botti
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille / Institut Pythéas
Marseille, France
Tel: +33 4 95 04 41 06
Email: thierry.botti@osupytheas.fr

Richard Hook
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany

Tel: +49 89 3200 6655
Email: rhook@eso.org

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1425.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1425fr
Nom:NGC 3603
Type:• Milky Way : Nebula : Type : Star Formation
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope

Images

Formation d'étoiles dans les régions australes de la Voie Lactée
Formation d'étoiles dans les régions australes de la Voie Lactée
Régions de formation d'étoiles dans la constellation de La Carène
Régions de formation d'étoiles dans la constellation de La Carène
Star formation in the constellation of Carina
Star formation in the constellation of Carina
Seulement en anglais

Vidéos

Zoom sur la formation d'étoiles dans les régions australes de la Voie Lactée
Zoom sur la formation d'étoiles dans les régions australes de la Voie Lactée
eso1425a-fulldome-pan
eso1425a-fulldome-pan
Seulement en anglais
Zoom sur la formation d'étoiles dans les régions australes de la Voie Lactée
Zoom sur la formation d'étoiles dans les régions australes de la Voie Lactée

Voir aussi notre