eso1537fr-ch — Communiqué de presse photo

Une rose cosmique aux dénominations multiples

23 septembre 2015

Cette nouvelle image, teintée de rose, de la région de formation d'étoiles baptisée Messier 17, a été acquise par la Caméra à Grand Champ qui équipe le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres installé à l'Observatoire de La Silla de l'ESO au Chili. Elle constitue l'une des images les plus détaillées à ce jour de la nébuleuse dans son intégralité, et révèle les moindres contours des nuages de gaz et de poussière ainsi que les jeunes étoiles qui la constituent.

La nébuleuse qui figure sur cette image est dotée de multiples appellations qui lui ont été attribuées au fil des époques d'observation. Officiellement baptisée Messier 17, elle est également surnommée : la Nébuleuse Omega, la Nébuleuse du Cygne, la Nébuleuse du Cocher, la Nébuleuse du Fer à Cheval, et – par les amoureux de la mer, la Nébuleuse du Homard.

Messier 17 se situe à quelque 5500 années-lumière de la Terre dans la constellation du Sagittaire, à proximité du plan de la Voie Lactée. Cet objet couvre une zone étendue du ciel – ses nuages de gaz et de poussière, qui donnent continûment naissance à de nouvelles étoiles, s'étendent sur près de 15 années-lumière. La vue panoramique figurant sur cette image révèle la présence de nombreuses étoiles en avant-plan, à l'intérieur ainsi qu'à l'arrière-plan de Messier 17.

La nébuleuse présente l'aspect d'une structure complexe de couleur rouge-rosée. Cette coloration résulte de la présence de gaz d'hydrogène chauffé par le rayonnement utraviolet en provenance des étoiles bleues de courte durée de vie récemment formées au sein de Messier 17. Au centre, les couleurs sont plus pâles, au point de tirer parfois sur le blanc. Cette couleur blanche est bel et bien réelle : elle résulte de la superposition de la lumière issue du gaz chaud et de la lumière stellaire réfléchie par la poussière.

Le gaz de la nébuleuse est supposé doté d'une masse supérieure à 30 000 masses solaires. Il abrite un amas ouvert de 35 étoiles baptisé NGC 6618 [1]. Toutefois, le nombre d'étoiles contenues dans cette nébuleuse est bien supérieur – 800 d'entre elles peuplent sa région centrale tandis que d'autres, en plus grand nombre, naissent dans ses régions périphériques.

Le long de ce ruban rose figurent des régions plus sombres constituées de poussière qui absorbe la lumière. Cette matière rayonne également : sombre dans le domaine visible, elle apparaît brillante au travers des caméras infrarouges.

La nébuleuse tient son appellation officielle du chasseur de comète français Charles Messier qui, en 1764, l'inséra en 17ème position de son célèbre catalogue d'objets astronomiques [2]. Même dotée d'une appellation aussi neutre que Messier 17, cette nébuleuse fleurie demeure éblouissante.

Cette image est issue du programme Joyaux Cosmiques de l'ESO [3].

Notes

[1] Cette appellation désigne parfois l'intégralité de la région de formation stellaire.

[2] Cet objet fut découvert en 1745 par l'astronome Jean Philippe de Chéseaux – à cette époque, sa découverte ne fit pas grand bruit. Messier le redécouvrit puis le catalogua, quelque 20 ans plus tard.

[3] Le programme Joyaux Cosmiques de l'ESO vise à produire, au moyen des télescopes de l'ESO, des images d'objets intéressants, intrigants ou visuellement attrayants, à des fins d'enseignement et de diffusion auprès du grand public. Ce programme utilise du temps de télescope qui ne peut être voué à des observations scientifiques. L'ensemble des données collectées pouvant être utilisé à des fins scientifiques est mis à disposition des astronomes au travers des archives de l'ESO.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Thierry Botti
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille / Institut Pythéas
Marseille, France
Tel: +33 4 95 04 41 06
Email: thierry.botti@osupytheas.fr

Richard Hook
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1537.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1537fr-ch
Nom:M 17, Messier 17, Omega Nebula, Swan Nebula
Type:Milky Way : Nebula : Appearance : Emission : H II Region
Facility:MPG/ESO 2.2-metre telescope
Instruments:WFI

Images

La région de formation stellaire Messier 17
La région de formation stellaire Messier 17
The star-forming region Messier 17 in the constellation of Sagittarius
The star-forming region Messier 17 in the constellation of Sagittarius
Seulement en anglais
Digitized Sky Survey Image of the Omega Nebula (M 17)
Digitized Sky Survey Image of the Omega Nebula (M 17)
Seulement en anglais

Vidéos

Zoom sur la région de formation stellaire Messier 17
Zoom sur la région de formation stellaire Messier 17
Vue rapprochée de la région de formation d'étoiles Messier 17
Vue rapprochée de la région de formation d'étoiles Messier 17

Voir aussi notre