Communiqués de presse

Subscribe to receive news from ESO in your language!
eso1019fr — Communiqué de presse photo
Un Amas et une Mer de Galaxies
5 mai 2010: Une nouvelle image grand champ publiée aujourd'hui par l’ESO montre plusieurs milliers de galaxies éloignées et, en particulier, un grand groupe appartenant à l’amas massif de galaxies, connu sous le nom d'Abell 315. Aussi bondé qu’il puisse apparaître, cet ensemble de galaxies représente seulement, selon le proverbe, la “partie émergée de l'iceberg “, car Abell 315 - comme la plupart des amas de galaxies - est dominé par la matière noire. La masse énorme de cet amas dévie la lumière des galaxies situées en arrière-plan, altérant légèrement leurs formes observées.
eso1018fr — Communiqué de presse institutionnel
Le site de l’E-ELT a été choisi
26 avril 2010: Le 26 avril 2010, le Conseil de l’ESO a sélectionné le Mont Armazones comme site de référence pour le projet du futur télescope géant européen (E-ELT – European  Extremely Large Telescope) de 42 mètres. Le Mont Armazones est une montagne haute de 3060 mètres dans la partie centrale du désert d’Atacama au Chili, à quelques 130 kilomètres au sud de la ville d’Antofagasta et à environ 20 kilomètres  du Mont Paranal qui héberge le VLT de l’ESO.
eso1017fr — Communiqué de presse photo
VISTA dévoile les secrets cachés d’un chat céleste
21 avril 2010: La nébuleuse de la Patte de Chat, NGC 6334, est une gigantesque nurserie stellaire, berceau de centaines d’étoiles massives. Sur cette nouvelle image magnifique de l’ESO, prise avec VISTA (Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy) à l’Observatoire Paranal au Chili, les nuages rougeoyants de gaz et de poussière obscurcissant la vue sont pénétrés par la lumière infrarouge et quelques jeunes étoiles cachées de la nébuleuse sont ainsi dévoilées.
eso1016fr — Communiqué de presse scientifique
Retournement des théories de la formation planétaire !
13 avril 2010: Aujourd’hui, dans le cadre du « RAS National Astronomy Meeting (NAM2010) » la découverte de neuf nouvelles planètes à transit vient d’être annoncée. En combinant ces nouveaux résultats avec de précédentes observations d’exoplanètes en transit, les astronomes ont été surpris de découvrir que six exoplanètes (parmi un échantillon plus large en comprenant 27) ont été détectées orbitant dans le sens opposé à celui de la rotation de leur étoile hôte – soit exactement l’inverse de ce que l’on peut observer dans notre Système solaire. Avec ces nouvelles découvertes, les astronomes sont confrontés à une remise en cause sérieuse et inattendue des modèles de formation planétaire actuellement en vigueur. Elles laissent également supposer que les systèmes comportant des exoplanètes de type Jupiter chaud ne contiennent probablement pas de planète semblable à la Terre.
eso1015fr — Communiqué de presse scientifique
Un ciel d’été de méthane et de monoxyde de carbone sur Triton
7 avril 2010: Selon la toute première analyse dans l’infrarouge de l’atmosphère de Triton, une des lunes de Neptune, l’été bat son plein dans son hémisphère sud. En utilisant le Very Large Telescope de l’ESO, l’équipe européenne qui a mené cette étude a découvert du monoxyde de carbone et a observé, pour la première fois depuis le sol, du méthane dans la fine atmosphère de Triton. Ces observations ont révélé que cette fine atmosphère varie de manière saisonnière, s’épaississant quand elle est réchauffée.
eso1014fr — Communiqué de presse photo
Le “visage” clair et obscur d’une nurserie d’étoile
31 mars 2010: Aujourd’hui, l’ESO dévoile une image de Gum 19, une nébuleuse peu lumineuse, peu connue, dont une moitié apparaît sombre et l’autre brillante lorsqu’on l’observe dans l’infrarouge. D’un côté, l’hydrogène gazeux chaud est illuminé par une étoile supergéante bleue appelée V391 Velorum. La formation de nouvelles étoiles se situe dans le « ruban » de matière sombre et de matière lumineuse qui entoure, sur cette image, le côté gauche de V391 Velorum. Après plusieurs milliers d’années, ces jeunes étoiles, combinées à la fin explosive de V391 Velorum en supernova, vont probablement modifier le « visage » de Gum 19 dont l’apparence actuelle évoque Janus.
eso1013fr — Communiqué de presse scientifique
Pourquoi 90% des galaxies lointaines restent non détectées lors de nombreux grands relevés? … Enfin une explication !
24 mars 2010: Les astronomes savent depuis longtemps que dans de nombreux sondages de l’Univers très lointain, une fraction importante de l’ensemble de la lumière intrinsèque n’est pas observée. Maintenant, grâce à un relevé extrêmement profond, réalisé avec deux des quatre télescopes géants de 8,2 mètres de diamètre du très grand télescope (VLT) de l’ESO et d’un filtre unique fait sur mesure, les astronomes ont déterminé qu’une grande fraction des galaxies dont la lumière met plus de 10 milliards d’années à nous parvenir n’a pas été découverte. Ce relevé a également permis de découvrir quelques-unes des galaxies les moins lumineuses jamais observées à cette période précoce de l’Univers.
eso1012fr — Communiqué de presse scientifique
Apex photographie en gros plan des fabriques d’étoiles dans l’Univers lointain
21 mars 2010: Pour la première fois, des astronomes ont réalisé des mesures directes de la taille et de la luminosité de régions où naissent les étoiles dans une galaxie très lointaine, grâce à une découverte fortuite avec le télescope APEX. Cette galaxie est si lointaine et sa lumière a mis tellement de temps à nous parvenir, que nous la voyons telle qu’elle était il y a 10 milliards d’années. Une lentille gravitationnelle cosmique grossit cette galaxie, nous en donnant une vue en gros plan impossible à obtenir autrement. Ce phénomène chanceux révèle une trépidante et vigoureuse activité de formation d’étoiles dans les galaxies de l’Univers jeune avec des nurseries stellaires se formant cent fois plus rapidement que dans les galaxies plus récentes. Cette recherche est publiée en ligne aujourd’hui dans le journal Nature.
eso1011fr — Communiqué de presse scientifique
La première exoplanète tempérée caractérisée !
17 mars 2010: En combinant les observations du satellite CoRoT du CNES et l’instrument HARPS de l’ESO, des astronomes ont découvert la première exoplanète « normale » qui a pu être étudiée de manière très détaillée. Appelée CoRoT-9b, cette planète passe périodiquement devant une étoile semblable au Soleil, située à 1500 années-lumière de la Terre dans la constellation du Serpent.
eso1010fr — Communiqué de presse scientifique
La tache de Jupiter observée en train de briller
16 mars 2010: De nouvelles images thermiques époustouflantes prises avec le VLT (Very Large Télescope) de l’ESO ainsi qu’avec d’autres télescopes au sol très puissants montrent des tourbillons d’air chaud et des régions froides jamais observées jusqu’à présent dans la grande tache rouge de Jupiter. Ces images permettent ainsi aux scientifiques de faire la première carte météo détaillée de l’intérieur de la gigantesque tempête en reliant sa température, ses vents sa pression et sa composition avec ses couleurs.
eso1009fr — Communiqué de presse photo
La chauve-souris cosmique
3 mars 2010: La délicate nébuleuse NGC 1788, située dans un coin sombre et souvent négligé de la constellation d’Orion, est révélée par une nouvelle image finement nuancée que l’ESO publie aujourd’hui. Bien que ce nuage fantomatique soit plutôt isolé des étoiles brillantes d’Orion, les vents puissants et la lumière de ces dernières ont un impact important sur la nébuleuse, façonnant sa forme et en faisant le foyer d’une multitude de jeunes soleils.
eso1008fr — Communiqué de presse photo
Lumière, feu et vent
24 février 2010: Aujourd’hui, l’ESO publie une nouvelle image spectaculaire de NGC 346, la région de formation stellaire la plus lumineuse dans notre galaxie voisine, le Petit nuage de Magellan, situé à 210 000 années-lumière de la Terre dans la direction de la constellation du Toucan. La lumière, le vent et la chaleur se dégageant des étoiles massives ont dispersé le gaz incandescent à l’intérieur et autour de cet amas d’étoiles, formant une fine structure nébuleuse ressemblant à une toile d’araignée. NGC 346, comme d’autres belles scènes astronomiques, est en continuelle évolution et change au rythme lent du temps cosmique qui s’écoule - des éternités qui passent. Quand de nouvelles étoiles vont se former à partir de la matière libérée dans la zone, elles exploseront en dispersant les restes de poussière et de gaz, sculptant de grandes rides et transformant l'aspect de cet objet brillant.
eso1007fr — Communiqué de presse scientifique
Pas de place pour se cacher : Les étoiles primitives manquantes ont été découvertes en dehors de la Voie Lactée.
17 février 2010: Après avoir réussi à se cacher pendant des années, les étoiles primitives situées en dehors de notre Galaxie, la Voie Lactée, ont finalement été démasquées. De nouvelles observations, réalisées avec le très grand télescope (le VLT) de l’ESO, ont été utilisées pour résoudre un important puzzle astrophysique concernant les plus vieilles étoiles de notre environnement galactique – des informations cruciales pour notre compréhension des premières étoiles de l’Univers.
eso1006fr — Communiqué de presse photo
Un nouveau regard sur Orion
10 février 2010: La nébuleuse d’Orion révèle un grand nombre de ses secrets cachés dans une image spectaculaire prise par VISTA, le nouveau télescope de l’ESO dédié aux grands relevés du ciel. Le très grand champ de ce télescope offre la possibilité de révéler l’ensemble de la nébuleuse dans toute sa splendeur et « l’œil infrarouge » de VISTA permet également d’observer en profondeur à l’intérieur des régions poussiéreuses normalement cachées et de dévoiler ainsi le curieux comportement des étoiles jeunes et très actives qui y sont enfouies.
eso1005fr — Communiqué de presse photo
Derrière le rideau … les étoiles
3 février 2010: L’ESO vient de diffuser une magnifique image, prise avec le VLT, de la nurserie stellaire géante entourant NGC 3603 dans laquelle des étoiles naissent en permanence. Un amas de jeunes étoiles massives, parmi les plus lumineux et les plus compacts de la Voie Lactée, est enfoui dans cette pittoresque nébuleuse et représente ainsi un excellent modèle « local » des régions de formations très actives d’étoiles dans les autres galaxies. Cet amas abrite également l’étoile la plus massive « pesée » jusqu’à présent.
eso1004fr — Communiqué de presse scientifique
Les chasseurs de trous noirs établissent un nouveau record de distance.
27 janvier 2010: Grâce au très grand télescope de l’ESO (le VLT), des astronomes ont détecté, dans une autre galaxie, un trou noir de masse stellaire beaucoup plus éloigné que tous ceux connus à ce jour. Avec une masse supérieure à quinze fois celle du Soleil, c’est aussi le second des trous noirs de masse stellaire les plus massifs détectés jusqu’à présent. Il est « enlacé » avec une étoile qui, elle aussi, deviendra bientôt un trou noir.
eso1003fr — Communiqué de presse photo
Sur les traces d’un chat cosmique
20 janvier 2010: L’ESO vient juste de diffuser une formidable image du vaste nuage connu sous le nom de la nébuleuse de la Patte de Chat ou NGC 6334. Cette région complexe de gaz et de poussière, où de nombreuses étoiles massives sont nées, se situe près du centre de la Voie Lactée et est fortement obscurcie par des nuages de poussière en avant plan.
eso1002fr — Communiqué de presse scientifique
Le premier spectre d’une exoplanète obtenu de manière directe grâce au VLT
13 janvier 2010: En étudiant un système planétaire triple qui ressemble à une version agrandie de la famille de planètes de notre propre Soleil, des astronomes ont été capables d’obtenir le premier spectre de manière directe – « l’empreinte digitale chimique » [1] – d’une planète en orbite autour d’une étoile lointaine [2], apportant ainsi de nouvelles informations sur la formation et la composition de cette planète. Ce résultat constitue une étape clé dans la recherche de la vie ailleurs dans l’Univers.
eso1001fr — Communiqué de presse institutionnel
La boucle est bouclée pour ALMA
4 janvier 2010: ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) vient de franchir une étape clé, cruciale pour les images de haute qualité qui seront la « signature » de ce nouvel outil révolutionnaire pour l’astronomie. Pour la première fois, les astronomes et les ingénieurs ont connecté avec succès trois des antennes de cet observatoire, sur son site d’observation, à 5000 mètres d’altitude, au nord du Chili. Ces trois antennes fonctionnant à l’unisson préparent le chemin pour l’obtention d’images très précises de l’univers froid avec une résolution sans précédent, en fournissant le « chaînon manquant » pour corriger les erreurs qui se produisent lorsque seulement deux antennes sont utilisées.
eso0950fr — Communiqué de presse scientifique
Découverte d’une nouvelle super-Terre… au cœur de glace et à l’atmosphère inhospitalière
16 décembre 2009: Des astronomes ont découvert la seconde exoplanète de type super-Terre [1] pour laquelle ils ont pu déterminer la masse et le rayon et obtenir ainsi des indications essentielles sur sa structure. Il s’agit également de la première super-Terre connue avec une atmosphère. Cette exoplanète, en orbite autour d’une petite étoile située à seulement 40 années-lumière de la Terre, ouvre ainsi de nouvelles et importantes perspectives dans la quête de mondes habitables. La planète GJ1214b a une masse d’environ six fois celle de la Terre et son cœur est probablement composé en majeure partie de glace d’eau. Sa surface se révèle être très chaude et elle est entourée d’une atmosphère épaisse qui la rend inhospitalière pour la vie telle que nous la connaissons sur Terre.
Affiche de 241 à 260 de 1063