Quand l’Univers s’illumine ...

Des observations du ciel profond effectuées au moyen du spectrographe MUSE qui équipe le Very Large Telescope de l’ESO ont mis au jour l’existence de vastes réservoirs cosmiques d’hydrogène atomique en périphérie de lointaines galaxies. L’extrême sensibilité de MUSE a permis d’observer directement de minces nuages d’hydrogène émettant une raie Lyman alpha au sein de l’Univers primitif – révélant par la même l’invisible rougeoiement de la quasi-totalité du ciel nocturne.

Crédit:

ESA/Hubble & NASA, ESO/ Lutz Wisotzki et al.

À propos de l'image

Identification:eso1832a
Langage:fr-be
Type:Observation
Date de publication:1 octobre 2018 17:00
Communiqués de presse en rapport:eso1832
Taille:2154 x 2145 px

À propos de l'objet

Type:Early Universe : Cosmology : Morphology : Deep Field
Constellation:Fornax

Image Formats

Grand JPEG
801,7 Kio
JPEG taille écran
189,3 Kio

Zoomable


Fonds d'écran

1024x768
178,5 Kio
1280x1024
276,5 Kio
1600x1200
382,9 Kio
1920x1200
438,6 Kio
2048x1536
584,0 Kio

Coordinates

Position (RA):3 32 38.65
Position (Dec):-27° 46' 44.31"
Field of view:1.07 x 1.07 arcminutes
Orientation:North is 0.0° left of vertical

Couleurs & filtres

DomaineLongueur d'ondeTélescope
Visible
B
435 nmHubble Space Telescope
ACS
Ultraviolet
Lyman-alpha
121 nmVery Large Telescope
MUSE
Visible
i
775 nmHubble Space Telescope
ACS
Visible
V
606 nmHubble Space Telescope
ACS
Visible
I
814 nmHubble Space Telescope
ACS
Infrarouge
Z
1.05 μmHubble Space Telescope
WFC3
Infrarouge
H
1.6 μmHubble Space Telescope
WFC3
Infrarouge
J
1.25 μmHubble Space Telescope
WFC3

 

Voir aussi notre