eso1904fr-ch — Communiqué de presse photo

Une Chauve-Souris Cosmique en plein vol

Le Programme des Joyaux Cosmiques de l’ESO capture les nuages poussiéreux de la Chauve-Souris cosmique

14 mars 2019

Dissimulée dans l’un des plus sombres recoins de la constellation d’Orion, cette Chauve-Souris Cosmique déploie ses ailes brumeuses dans l’espace interstellaire, sur quelque deux années-lumière. Elle est illuminée par les jeunes étoiles nichées en son sein – bien qu’encerclées d’épais nuages de poussière, leur rayonnement baigne la nébuleuse. Trop faiblement lumineuse pour être aperçue à l’oeil nu, NGC 1788 révèle, sur cette image – la plus détaillée à ce jour – ses douces couleurs au Very Large Telescope de l’ESO.

Le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO a cartographié une nébuleuse éthérée dans les sombres recoins de la constellation d’Orion (Le Chasseur) – NGC 1788, baptisée la Chauve-Souris Cosmique. Cette nébuleuse en réflexion en forme de chauve-souris n’émet pas de lumière – elle est en réalité illuminée par un amas de jeunes étoiles enfoui au sein d’épais nuages de poussière. Les instruments d’observation se sont nettement améliorés depuis la première détection de NGC 1788. Cette image acquise par le VLT offre la description la plus détaillée à ce jour de cette nébuleuse. 

Cette nébuleuse fantomatique paraît isolée des autres objets cosmiques qui composent la constellation d’Orion. Toutefois, aux dires des astronomes, il semblerait qu’elle ait été sculptée par les puissants vents stellaires issus des étoiles massives situées à proximité directe. Ces flux de plasma porté à température élevée sont éjectés de la haute atmosphère des étoiles à des vitesses incroyables, sculptant les nuages qui isolent les étoiles naissantes de la Chauve-Souris Cosmique.

La première description de NGC 1788 incombe à l’astronome anglo-allemand William Herschel, qui la classa au sein du New General Catalogue (NGC) [1], un catalogue qui, ultérieurement, constitua la base de l’un des catalogues les plus étendus d’objets du ciel profond. Une splendide image de cette petite nébuleuse faiblement lumineuse avait déjà été acquise par le télescope MPG/ESO de 2,2 mètres de diamètre opérant depuis l’Observatoire de La Silla de l’ESO. Cette nouvelle image la relègue aux oubliettes. Figées en plein vol, les ailes poussiéreuses de cette Chauve-Souris Cosmique ont été capturées, dans les détails les plus fins, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’un des instruments les plus polyvalents de l’ESO, le FOcal Reducer and low dispersion Spectrograph 2 (FORS2).

L’instrument FORS2 équipe Antu, l’un des télescopes de 8,2 mètres du VLT à l’Observatoire de Paranal. Sa capacité à imager de vastes régions du ciel en montrant des détails exceptionnels en a fait un instrument particulièrement prisé de la flotte d’instruments scientifiques de pointe de l’ESO. Depuis qu’il a capté sa première lumière voici 20 ans, FORS2 s’est forgé la réputation de “couteau suisse des instruments d’observation”. Ce surnom s’explique au travers de sa vaste palette de fonctions [2]. La polyvalence de FORS2 dépasse le cadre d’une utilisation purement scientifique – sa capacité à capturer de magnifiques images de qualité élevée telle celle-ci en fait un instrument particulièrement utile à la sensibilisation du grand public.

Cette image fut acquise dans le cadre du programme des Joyaux Cosmiques de l’ESO dont l’objectif est de produire, au moyen des télescopes de l’ESO, des images intéressantes, intrigantes ou visuellement attrayantes d’objets célestes, à des fins de transmission et de diffusion auprès du grand public. Le programme utilise du temps de télescope qui ne peut être dévolu aux observations scientifiques et, grâce à FORS2, produit des images époustouflantes de certains des objets les plus surprenants du ciel nocturne, telle celle de cette nébuleuse en réflexion. Dans l’éventualité où les données recueillies pourraient présenter un intérêt scientifique, ces observations sont sauvegardées et mises à disposition des astronomes au travers des archives scientifiques de l’ESO.

Notes

[1] En 1864, John Herschel publia le Catalogue Général des Nébuleuses et des Amas sur la base de catalogues étendus, composés de plus cinq mille objets étonnants du ciel profond. Vingt-quatre années plus tard, ce catalogue fut enrichi par John Louis Emil Dreyer et publié sous l’intitulé Nouveau Catalogue Général des Nébuleuses et des Amas d’Etoiles (NGC), un ensemble complet d’objets du ciel profond.

[2] Outre sa capacité à imager de vastes régions du ciel avec une résolution élevée, FORS2 se distingue au travers de sa capacité à établir le spectre de multiples objets du ciel nocturne et à analyser la polarisation de la lumière qu’ils émettent. Les données issues de FORS2 donnent chaque année lieu à la publication de plus de 100 articles scientifiques.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 16 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope géant (ELT pour Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Calum Turner
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6670
Email: pio@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1904.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1904fr-ch
Nom:NGC 1788
Type:Milky Way : Nebula : Appearance : Reflection
Facility:Very Large Telescope
Instruments:FORS2

Images

Une Chauve-Souris Cosmique en plein vol
Une Chauve-Souris Cosmique en plein vol
En périphérie de NGC 1788
En périphérie de NGC 1788
La Chauve-Souris Cosmique au sein de la constellation d’Orion
La Chauve-Souris Cosmique au sein de la constellation d’Orion

Vidéos

ESOcast 196 Light: 20 années d’exploration de l’Univers
ESOcast 196 Light: 20 années d’exploration de l’Univers
Zoom sur la Chauve-Souris Cosmique
Zoom sur la Chauve-Souris Cosmique
Vue panoramique de la Chauve-Souris Cosmique
Vue panoramique de la Chauve-Souris Cosmique
Panning across the Cosmic Bat
Panning across the Cosmic Bat
Seulement en anglais

Voir aussi notre