eso1433fr — Communiqué de presse institutionnel

La Pologne rejoint l’Observatoire Européen Austral

28 octobre 2014

Aujourd’hui le Professeur Lena Kolarska-Bobińska, Ministre de la Science et de l’enseignement supérieur polonais, a signé un accord qui va permettre à la Pologne de rejoindre l’Observatoire Européen Austral (ESO) – l’observatoire au sol le plus productif au monde. L’ESO attend maintenant de pouvoir accueillir la Pologne parmi ses Etats membres, à la suite du processus de ratification de l’accord d’adhésion.

L’accord d’adhésion de la Pologne a été signé aujourd’hui à Varsovie, en Pologne, par la Ministre Lena Kolarska-Bobińska et le Directeur Général de l’ESO Tim de Zeeuw en présence d’importants officiels de la Pologne et de l’ESO. Etant donné que cet accord correspond à l’adhésion à un traité international, il doit maintenant être soumis au Parlement polonais pour ratification [1]. La signature de cet accord avait préalablement été approuvée à l’unanimité par le Conseil de l’ESO à l’occasion d’une session extraordinaire le 8 octobre 2014.

 « Nous sommes très enthousiastes de pouvoir  prochainement rejoindre l’ESO » a déclaré la Ministre Lena Kolarska-Bobińska. « Cette adhésion va nous ouvrir de nombreuses opportunités et pousser vers l’avant l’industrie polonaise, la science et la technologie. Ce sera le commencement d’un fantastique partenariat pour l’astronomie européenne, mais cela va également renforcer nos liens avec le Chili, pays avec lequel nous coopérons déjà beaucoup, notamment dans le secteur de l’industrie minière – un autre domaine dans lequel les ressources naturelles du Chili sont exceptionnelles ».

Les connexions entre l’ESO et la Pologne vont au-delà de leurs communautés astronomiques respectives. Par exemple, le tout dernier « Jour de l’industrie de l’ESO » a été accueilli à Varsovie en 2013. Cet événement a permis  à l’ESO de présenter à l’industrie polonaise ses équipements actuels ainsi que ses projets futurs, parmi lesquels figure la construction du télescope géant européen (E-ELT).

 « Nous sommes impatients de pouvoir compter la Pologne parmi les membres de notre organisation » a déclaré le Directeur Général de l’ESO, Tim de Zeeuw. « La Pologne apportera une forte communauté astronomique qui va renforcer l’expertise des Etats membres de l’ESO, notamment dans le domaine de l'astronomie de données temporelles. La Pologne obtiendra l’accès à quelques-uns des meilleurs télescopes et observatoires au monde, incluant le très grand télescope (VLT) à Paranal, ALMA à Chajnantor et au cours de la prochaine décennie, à l’E-ELT à Armazones qui constituera un pas gigantesque en avant. La Pologne peut maintenant contribuer à l’effort de construction de l’E-ELT ».

La Pologne, pays natal de Nicolas Copernic, l’astronome qui a avancé l’idée que c’est le Soleil et non la Terre qui se trouve au centre du Système Solaire, a une riche tradition en astronomie qui s’étend jusqu’à nos jours. « Les astronomes polonais ont fortement contribué à la recherche astronomique au cours des dernières années, et avec notre adhésion à l’ESO notre contribution ne va faire qu’augmenter » a ajouté la Ministre Lena Kolarska-Bobińska.

Notes

[1] Après la ratification de l’adhésion de la Pologne à l’ESO, les Etats membres de l’ESO seront : : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil (en attente de ratification), le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Contacts

Thierry Botti
Laboratoire d'Astrophysique de Marseille / Institut Pythéas
Marseille, France
Tel: +33 4 95 04 41 06
Email: thierry.botti@osupytheas.fr

Richard Hook
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1433.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1433fr
Nom:ESO Director General, ESO Member States
Type:Unspecified : People
Facility:Other

Images

La cérémonie de signature avec la Pologne
La cérémonie de signature avec la Pologne
La cérémonie de signature avec la Pologne
La cérémonie de signature avec la Pologne

Voir aussi notre