eso2017fr-ch — Communiqué de presse institutionnel

Le Prix Nobel de physique 2020 est attribué pour des recherches menées avec les télescopes de l'ESO sur le trou noir supermassif de la Voie lactée

6 octobre 2020

Reinhard Genzel et Andrea Ghez ont reçu conjointement le Prix Nobel de physique 2020 pour leurs travaux sur le trou noir supermassif, le Sagittaire A*, au centre de notre galaxie. Reinhard Genzel, directeur de l'Institut Max Planck pour la physique extraterrestre en Allemagne, et son équipe ont mené des observations du Sagittaire A* pendant près de 30 ans en utilisant une flotte d'instruments sur les télescopes de l'Observatoire Européen Austral (ESO).

 

Reinhard Genzel partage la moitié du Prix avec Andrea Ghez, professeur à l'Université de Californie, à Los Angeles aux Etats-Unis, "pour la découverte d'un objet compact supermassif au centre de notre galaxie", l'autre moitié étant attribuée à Roger Penrose, professeur à l'Université d'Oxford au Royaume-Uni, "pour la mise en évidence que la formation de trous noirs est une prédiction robuste de la théorie générale de la relativité".

"Félicitations aux trois lauréats du Prix Nobel ! Nous sommes ravis que la recherche sur le trou noir supermassif au centre de notre galaxie ait été récompensée par le Prix Nobel de physique 2020. Nous sommes fiers que les télescopes que l'ESO construit et exploite dans ses observatoires au Chili aient joué un rôle clé dans cette découverte", déclare Xavier Barcons, directeur général de l'ESO. "Les travaux réalisés par Reinhard Genzel avec les télescopes de l'ESO et par Andrea Ghez avec les télescopes Keck à Hawaï ont permis une compréhension sans précédent du Sagittaire A*, qui a confirmé les prédictions de la relativité générale d'Einstein".

L'ESO travaille en très étroite collaboration avec Reinhard Genzel et son groupe depuis environ 30 ans. Depuis le début des années 1990, Reinhard Genzel et son équipe, en coopération avec l'ESO, ont développé des instruments conçus pour suivre les orbites des étoiles dans la région du Sagittaire A*, au centre de la Voie lactée.

Ils ont commencé leur campagne en 1992 en utilisant l'instrument SHARP sur le New Technology Telescope  (NTT) de l'ESO à l'observatoire de La Silla au Chili. L'équipe a ensuite utilisé des instruments extrêmement sensibles sur le Very Large Telescope (VLT) de l'ESO et sur le Very Large Telescope Interferometer de l'Observatoire de Paranal, à savoir NACO, SINFONI et plus tard GRAVITY, pour poursuivre leur étude du Sagittaire A*.

En 2008, après 16 ans de suivi des étoiles en orbite autour du Sagittaire A*, l'équipe a fourni les meilleures preuves empiriques de l'existence d'un trou noir supermassif au centre de notre galaxie. Les groupes de Reinhard Genzel et d’Andrea Ghez ont tous deux suivi avec précision l'orbite d'une étoile en particulier, S2, qui a atteint sa distance la plus proche du Sagittaire A* en mai 2018. L'ESO a entrepris un certain nombre de développements et de mises à niveau des infrastructures à Paranal afin de permettre des mesures précises de la position et de la vitesse de S2. L'équipe dirigée par Reinhard Genzel a découvert que la lumière émise par l'étoile proche du trou noir supermassif était étirée sur des longueurs d'onde plus longues, un effet connu sous le nom de redshift gravitationnel, confirmant pour la première fois la relativité générale d'Einstein à proximité d'un trou noir supermassif. Plus récemment cette année, l'équipe a annoncé qu'elle avait vu S2 "danser" autour du trou noir supermassif, montrant que son orbite est en forme de rosette, un effet appelé précession de Schwarzschild qui avait été prédit par Einstein.

Reinhard Genzel et son équipe sont également impliqués dans le développement d'instruments qui seront installés sur l'Extremely Large Telescope de l'ESO, actuellement en construction dans le désert d'Atacama au Chili, ce qui leur permettra de sonder l'environnement encore plus près du trou noir supermassif.

Plus d'informations

 

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 16 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est l'un des plus grands télescopes conçus exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope géant (ELT pour Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Bárbara Ferreira
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6670
Email: pio@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso2017.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso2017fr-ch
Nom:Black hole, Sagittarius A*, Sgr A*
Type:Unspecified : People : Scientist
Facility:New Technology Telescope, Very Large Telescope, Very Large Telescope Interferometer
Instruments:GRAVITY, NACO, SINFONI

Images

Le centre de la Voie Lactée
Le centre de la Voie Lactée
Professor Reinhard Genzel at the Paranal Observatory
Professor Reinhard Genzel at the Paranal Observatory
Seulement en anglais
Un laser vers le centre de la Voie Lactée
Un laser vers le centre de la Voie Lactée
Orbites d’étoiles autour du trou noir central de la Voie Lactée
Orbites d’étoiles autour du trou noir central de la Voie Lactée
Diagramme figurant l’orbite de l’étoile S2 autour du trou noir situé au centre de la Voie Lactée
Diagramme figurant l’orbite de l’étoile S2 autour du trou noir situé au centre de la Voie Lactée

Vidéos

Test de la relativité générale au centre de la galaxie - compilation
Test de la relativité générale au centre de la galaxie - compilation

Voir aussi notre