eso2012fr-be — Communiqué de presse photo

Un étonnant papillon cosmique photographié par un télescope de l’ESO

30 juillet 2020

Semblable à un papillon avec sa structure symétrique, ses belles couleurs et ses motifs complexes, cette étonnante bulle de gaz baptisée NGC 2899 paraît voltiger dans le ciel sur cette nouvelle image acquise par le Very Large Telescope (VLT) de l’ESO. Jusqu’à présent, cet objet n’avait pas fait l’objet d’un cliché aussi détaillé : même les bords extérieurs de la nébuleuse planétaire se distinguent de l’arrière-plan étoilé.

Les vastes étendues de gaz qui composent NGC 2899 s’étendent à quelque deux années lumière du centre de la nébuleuse. Lorsque ce gaz atteint des températures voisines de dix mille degrés, un voile brillant et étincelant se superpose aux étoiles de la Voie Lactée. Ces températures élevées résultent de l’irradiation du gaz par l’étoile mère de la nébuleuse ce qui fait briller le gaz d’hydrogène en un hallo rougeâtre autour du gaz d’oxygène, de couleur bleue.

Cet objet distant de 3000 à 6500 années lumière de la Terre dans la constellation Vela (Les Voiles) de l’hémisphère sud, se compose de deux étoiles centrales, vraisemblablement à l’origine de son apparence quasi symétrique. Après que l’une des deux étoiles ait atteint la fin de sa vie et expulsé ses enveloppes externes, l’autre étoile interagit désormais avec le flux de gaz, générant les deux lobes visibles sur cette image. Seules 10 à 20 % des nébuleuses planétaires [1] arborent ce type de forme bipolaire

Astronomers were able to capture this highly detailed image of NGC 2899 using the FORS instrument installed on UT1 (Antu), one of the four 8.2-metre telescopes that make up ESO’s VLT in Chile. Standing for FOcal Reducer and low dispersion Spectrograph, this high-resolution instrument was one of the first to be installed on ESO’s VLT and is behind numerous beautiful images and discoveries from ESO. FORS has contributed to observations of light from a gravitational wave source, has researched the first known interstellar asteroid, and has been used to study in depth the physics behind the formation of complex planetary nebulae.

Les astronomes ont pu capturer cette image très détaillée de NGC 2899 grâce à l’instrument FORS (Réducteur de F0cale et Spectrographe à faible dispersion) installé sur l’UT1 (Antu), l’un des quatre télescopes de 8,2 mètres de diamètre qui composent le VLT de l’ESO au Chili.  Cet instrument doté d’une résolution élevée fut l’un des tout premiers à équiper le VLT de l’ESO. Il livra de nombreux et magnifiques clichés et fut à l’origine de belles découvertes pour les astronomes de l’ESO. FORS a contribué à observer la lumière en provenance d’une source d’ondes gravitationnelles, a effectué des recherches concernant le tout premier astéroïde interstellaire, et a été utilisé pour étudier dans le détail les processus physiques à l’origine de la formation des nébuleuses planétaires complexes. 

Cette image a été créée dans le cadre du Programme des Joyaux Cosmiques de l’ESO, une initiative visant à produire, au moyen des télescopes de l’ESO, des clichés intéressants, intrigants ou visuellement attrayants, à des fins d’enseignement et de diffusion auprès du grand public. Ce programme utilise le temps de télescope qui ne peut être alloué aux observations scientifiques. L’ensemble des données collectées peut être utilisé à des fins scientifiques, et est mis à disposition des astronomes au travers des archives scientifiques de l’ESO.

Notes

[1] Contrairement à ce que leur appellation suggère, les nébuleuses planétaires n’ont rien à voir avec les planètes. Les premiers astronomes les ayant observées ont simplement relevé leur apparence planétaire. En réalité, elles se forment lorsque d’anciennes étoiles dotées de plus de six masses solaires atteignent la fin de leur existence, s’effondrent sur elles-mêmes et expulsent leurs enveloppes de gaz, riches en éléments lourds. Un intense rayonnement ultraviolet ionise et illumine ces coquilles en mouvement, les faisant briller des milliers d’années durant tandis qu’elles se dispersent lentement dans l’espace, faisant des nébuleuses planétaires des phénomènes de relative courte durée à l’échelle des temps astronomiques.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 16 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est l'un des plus grands télescopes conçus exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope géant (ELT pour Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Bárbara Ferreira
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6670
Mobile: +49 151 241 664 00
Email: pio@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso2012.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso2012fr-be
Nom:NGC 2899
Facility:Very Large Telescope
Instruments:FORS2

Images

Nouvelle image de la nébuleuse planétaire NGC 2899 acquise par le VLT de l’ESO
Nouvelle image de la nébuleuse planétaire NGC 2899 acquise par le VLT de l’ESO
NGC 2899 dans la constellation des Voiles
NGC 2899 dans la constellation des Voiles
Le ciel autour de NGC 2899
Le ciel autour de NGC 2899

Vidéos

ESOcast 227 Light - Un étonnant papillon cosmique capturé par un télescope de l’ESO
ESOcast 227 Light - Un étonnant papillon cosmique capturé par un télescope de l’ESO
Zoom sur la nébuleuse planétaire NGC 2899
Zoom sur la nébuleuse planétaire NGC 2899

Voir aussi notre