Kids

eso1521fr-be — Communiqué de presse photo

Une célébration cosmique pour le moins pétillante

27 mai 2015

La région la plus rayonnante de cette nébuleuse brillante notée RCW 34 abrite un gaz chauffé par de jeunes étoiles, qui emplit l'environnement constitué de gaz plus froid. Lorsque l'hydrogène, porté à une température élevée, atteint les limites du nuage de gaz, il explose dans le vide à la manière d'une bouteille de champagne que l'on débouche – ce processus a d'ailleurs été baptisé “flux de champagne”. Au-delà de ces quelques bulles, la jeune région de formation stellaire RCW 34, et plus particulièrement le nuage qu'elle abrite, semble avoir été le siège de plusieurs épisodes de formation stellaire.

Sur cette nouvelle image acquise par le Très Grand Télescope (VLT) de l'ESO au Chili figure, au-delà de quelques étoiles bleues, un magnifique nuage de gaz d'hydrogène brillant. RCW 34 se situe dans la constellation australe de la Voile et est constitué de jeunes étoiles massives qui masquent la zone la plus brillante du nuage [1]. Ces étoiles ont un impact dramatique sur la nébuleuse : le rayonnement ultraviolet qu'elles émettent ionise en effet le gaz d'hydrogène qui compose le cœur de la nébuleuse. En d'autres termes, les atomes d'hydrogène se trouvent dépourvus de leurs électrons.

Parce qu'il brille intensément d'une couleur rouge caractéristique et leur permet de créer de splendides images de nébuleuses dotées de formes étranges, le gaz d'hydrogène est très prisé des astrophotographes. Ce gaz constitue par ailleurs le siège de phénomènes spectaculaires tel le flux de champagne. Toutefois, l'hydrogène ionisé joue également un rôle important, au plan astronomique : il révèle la présence de régions de formation stellaire. Les étoiles naissent de l'effondrement de nuages de gaz, elles abondent donc en des régions constituées de vastes quantités de gaz telle RCW 34. A ce titre, cette nébuleuse revêt un intérêt particulier pour les astronomes étudiant la naissance et l'évolution des étoiles.

De vastes quantités de poussière à l'intérieur de la nébuleuse masquent les rouages de la fabrique stellaire profondément enfouie dans ces nuages. RCW 34 est en effet caractérisée par une extinction extrêmement élevée qui se traduit par l'absorption de la plupart des informations transmises dans le domaine visible. Toutefois, l'utilisation de télescopes infrarouges permet aux astronomes de percer cet épais voile de poussière et d'explorer la pépinière stellaire.

Au sein de cette région brillante figurent de nombreuses jeunes étoiles dotées de masses inférieures à celle du Soleil. Toutes semblent regroupées autour d'étoiles plus massives, plus âgées, pour la plupart situées au centre, pour certaines en périphérie du nuage. Cette distribution spatiale a conduit les astronomes à supposer la succession de plusieurs épisodes de formation stellaire au sein du nuage. Dans un premier temps se seraient formées trois étoiles de dimensions gigantesques, qui auraient ensuite donné lieu à la naissance d'étoiles moins massives dans leur environnement proche [2].

Cette image a été constituée à partir des données acquises par l'instrument FORS (Réducteur de Focale et Spectrographe à faible dispersion) qui équipe le VLT, dans le cadre du programme Joyaux Cosmiques de l'ESO [3].

Notes

[1] RCW 34 est également noté Gum 19 et centré sur une jeune étoile brillante nommée V391 Velorum.

[2] Les étoiles les plus brillantes et les plus massives sont caractérisées par de courtes durées de vie – de l'ordre de quelques millions d'années. Les moins massives en revanche peuvent exister depuis le début de l'Univers.

[3] Le programme Joyaux Cosmiques de l'ESO consiste à produire, au moyen des télescopes de l'ESO, des images intéressantes, intrigantes ou visuellement attrayantes, à des fins d'éducation et de diffusion auprès du grand public. Le programme utilise du temps de télescope qui ne peut être dédié à des observations scientifiques. L'ensemble des données collectées pouvant également servir à des fins scientifiques est mis à disposition des astronomes au travers des archives scientifiques de l'ESO.

Plus d'informations

L'ESO est la première organisation intergouvernementale pour l'astronomie en Europe et l'observatoire astronomique le plus productif au monde. L'ESO est soutenu par 15 pays : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Brésil, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, l'Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la République Tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. L'ESO conduit d'ambitieux programmes pour la conception, la construction et la gestion de puissants équipements pour l'astronomie au sol qui permettent aux astronomes de faire d'importantes découvertes scientifiques. L'ESO joue également un rôle de leader dans la promotion et l'organisation de la coopération dans le domaine de la recherche en astronomie. L'ESO gère trois sites d'observation uniques, de classe internationale, au Chili : La Silla, Paranal et Chajnantor. À Paranal, l'ESO exploite le VLT « Very Large Telescope », l'observatoire astronomique observant dans le visible le plus avancé au monde et deux télescopes dédiés aux grands sondages. VISTA fonctionne dans l'infrarouge. C'est le plus grand télescope pour les grands sondages. Et, le VLT Survey Telescope (VST) est le plus grand télescope conçu exclusivement pour sonder le ciel dans la lumière visible. L'ESO est le partenaire européen d'ALMA, un télescope astronomique révolutionnaire. ALMA est le plus grand projet astronomique en cours de réalisation. L'ESO est actuellement en train de programmer la réalisation d'un télescope européen géant (E-ELT pour European Extremely Large Telescope) de la classe des 39 mètres qui observera dans le visible et le proche infrarouge. L'E-ELT sera « l'œil le plus grand au monde tourné vers le ciel ».

Liens

Contacts

Richard Hook
ESO Public Information Officer
Garching bei München, Germany
Tel: +49 89 3200 6655
Mobile: +49 151 1537 3591
Email: rhook@eso.org

Connect with ESO on social media

Ce texte est une traduction du communiqué de presse de l'ESO eso1521.

A propos du communiqué de presse

Communiqué de presse N°:eso1521fr-be
Nom:RCW 34, V391 Vel
Type:Milky Way : Nebula : Appearance : Emission : H II Region
Facility:Very Large Telescope
Instruments:FORS2

Images

Le nuage de formation d'étoiles RCW 34
Le nuage de formation d'étoiles RCW 34
Le nuage de formation stellaire RCW 34 dans la constellation de la Voile
Le nuage de formation stellaire RCW 34 dans la constellation de la Voile
Around the star-formation region Gum 19 (RCW 34)
Around the star-formation region Gum 19 (RCW 34)
Seulement en anglais

Vidéos

Zoom sur le nuage de formation stellaire RCW 34
Zoom sur le nuage de formation stellaire RCW 34
Vue rapprochée du nuage de formation stellaire RCW 34
Vue rapprochée du nuage de formation stellaire RCW 34

Voir aussi notre