Une frontière turbulente

Ces images montrent le bord du vaste nuage moléculaire qui se trouve derrière la nébuleuse d’Orion, à une distance de 1400 années-lumière de la Terre. L’image de gauche montre une vue grand angle de la région, observée avec l’instrument HAWK-I sur le Very Large Telescope. Une petite région est sélectionnée avec le rectangle blanc et l’image de droite montre cette région avec un niveau de détail sensationnel, observée avec ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array).

Les nuages moléculaire ne produisent pas seulement de superbes images, ils sont également très intéressants pour les astronomes car ils sont des "crèches" stellaires où naissent les étoiles. A leur frontière les atomes réagissent et forment des molécules grâce à des processus astrochimiques clés. Avec les observations d’ALMA, les scientifiques sont capables d’observer dette transition de gas atomique à gas moléculaire sur la frontière du nuage moléculaire d’Orion. Orion est la région de formation stellaire la plus proche, elle est par conséquent la cible idéale pour mieux comprendre ces processus astrochimiques. Elle offre également la possibilité d’étudier les interactions entre les étoiles à peine formées et leur environnement avec beaucoup de détail.

Toutes les deux observations montrent que la fascinante transition astrochimique de gas atomique à gas moléculaire se passe dans un environnement très dynamique, L’observation d’ALMA de la nébuleuse ressemble à des nuages obscurs d’une tempête imminente dans l’atmosphère terrestre.

Lien

publication dans la revue Nature de Goicoechea et al. sur la barre d'Orion

Crédit:

ESO/Goicoechea et al.

À propos de l'image

Identification:potw1633a
Langage:fr-ch
Type:Collage
Date de publication:15 août 2016 06:00
Taille:1727 x 747 px

À propos de l'objet

Nom:M 42, Messier 42, Orion Nebula
Type:Milky Way : Nebula : Type : Star Formation
Distance:1400 années lumière

Image Formats

Grand JPEG
236,2 Kio
JPEG taille écran
109,5 Kio

 

Voir aussi notre